A partir de quand peut-on commencer les morceaux, et avec quels aliments ?

Ma fille de bientôt 9 mois à déjà 6 dents, 4 en bas et 2 en haut et pourtant je n’ose pas tenter les morceaux. A partir de quand peut-on commencer les morceaux, et avec quels aliments?

Question de Laura

Pour commencer, avoir des dents n’est pas un pré-requis pour pouvoir manger des morceaux. En effet, on peut parfaitement écraser des morceaux avec ses gencives, et avec sa langue en écrasant sur le palais. Donc le fait d’avoir des dents va pouvoir aider, effectivement, mais ce n’est pas une nécessité. 

Le principal pré-requis pour qu’un un bébé puisse commencer à manger des morceaux, c’est qu’il soit en mesure de tenir son dos droit, sans appui, sans soutien. 

Attention : cela ne veut pas dire que votre bébé doit savoir se mettre assis seul. Le pré-requis, c’est de pouvoir tenir son dos sans partir d’un côté ou de l’autre, ou sans s’effondrer en avant, et sans avoir besoin d’être soutenu ou maintenu particulièrement. 

Pour pouvoir manger des morceaux en toute sécurité, il faut que bébé soit installé sur une chaise haute qui permet une station assise correcte, avec un dos droit.

Le deuxième pré-requis auquel on sera vigilant, c’est de regarder si notre bébé est capable de porter des objets à sa bouche. Est-ce que, quand notre bébé joue avec ses petits jouets, il est capable de les attraper avec sa main et de les emmener vers sa bouche ? 

Pour résumer : d’un point de vue sécurité, la tenue du dos est donc importante. Et d’un point de vue moteur, c’est important que votre bébé sache mettre des objets dans sa bouche. 

Ensuite, pour proposer des morceaux de façon sécuritaire à votre enfant, quand c’est le début de l’exposition aux morceaux, essayez de privilégier des textures fondantes, des aliments qui vont facilement s’écraser entre la langue et le palais, ou entre votre pouce et votre index. 

L’écrasement entre le pouce et l’index est un bon moyen de déterminer si l’aliment que vous allez proposer à votre bébé a une texture qui va lui convenir et qu’il va pouvoir gérer avec les dents qu’il a en bouche, ou sans dents. Un bébé est parfaitement capable d’écraser une texture fondante entre sa langue et son palais, par cette simple pression. 

La dernière chose qu’il faudra retenir, c’est que vous allez pouvoir proposer à peu près n’importe quel aliment à votre enfant à partir du moment où c’est un aliment qui est sain, et à partir du moment où la texture que vous proposez est adaptée. Par exemple avec la pomme : la pomme, telle quelle, est un fruit qui est trop dur pour être proposé à un enfant en début d’acquisition des morceaux. On va donc cuire la pomme pour qu’elle ait une texture qui soit fondante.

Anna – Seeds & Carry
Orthophoniste
Formatrice en DME

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.