Repas type bébé (4 à 6 mois)

Menu type bebe 4 à 6 mois

C’est le début de la diversification, et bébé découvre de nouveaux aliments, en particulier les fruits et légumes, en plus de son lait ! Quels aliments lui proposer ? Quelles quantités lui proposer aux repas ? Voici le menu-type pour les bébés de 4 à 6 mois (révolus), et le tout début de la diversification alimentaire.

→ Si vous débutez bientôt la diversification, découvrez nos conseils : Commencer la diversification alimentaire de bébé : comment s’y prendre ?

📝 Fiche mémo repas de 4 à 6 mois

💡N’hésitez pas à imprimer et à afficher ce mémo pour aider papa, maman, papi, mamie ou le ou la babysitter en votre absence.

Les informations données dans ces fiches sont des repères nutritionnels, et non pas des règles ! Il est important de se fier à l'appétit de votre enfant et d'observer ses réactions. Les quantités sont indiquées à titre indicatif et dépendent de votre enfant, de son appétit, de sa morphologie, de son activité physique, de sa courbe de poids, ou même de particularités médicales. Ces tableaux sont un résumé de mes recherches en tant que maman (et ingénieure agronome) sur la diversification alimentaire. Je ne suis pas médecin et je ne connais pas votre bébé : vous (et votre pédiatre) êtes les mieux placés pour mener la diversification de votre bébé !

Petit déjeuner

Lait maternel ou 150 à 210 mL de lait 1er âge.

Déjeuner

Quelques cuillères de purée de légumes lisse : augmenter petit à petit la quantité (selon l’appétit) jusqu’à 120 g de légumes.

+ Lait maternel ou 150 à 210 mL de lait 1er âge (selon la quantité de purée prise).

Goûter

Quelques cuillères de compote de fruits lisse : augmenter petit à petit la quantité (selon l’appétit) jusqu’à 120 g de fruits.

+ Lait maternel ou 150 à 210 mL de lait 1er âge (selon la quantité de compote prise).

Dîner

Lait maternel ou 150 à 210 mL de lait 1er âge.

💡 Il est possible que votre enfant soit encore à plus de 4 repas par jour. Dans ce cas, adaptez les quantités de lait s’il n’est pas allaité.

Les légumes

La grande nouveauté pour bébé est l’introduction des légumes ! Ils apportent vitamines, minéraux, et fibres. Ils deviendront, après le lait, l’élément principal de l’alimentation de bébé. Au début, on lui donne de préférence des purées de légumes natures. On commence par les légumes moins riches en fibres (carottes, courgettes, brocolis, potiron, haricots verts, etc.). Si bébé les tolère bien, on peut introduire petit à petit des légumes plus riches en fibres, plus difficiles à digérer (poivron, chou-fleur, poireau avec le vert, etc.).

La pomme de terre

La pomme de terre est le premier féculent qu’on introduit, dès le début de la diversification alimentaire. Elle peut être ajoutée aux purées comme liant, mais on évite d’en abuser pour les premières purées : la plupart des légumes n’ont pas besoin de pomme de terre pour être transformés en purée ! N’hésitez pas aussi à utiliser d’autres féculents faciles pour le début de la diversification : patate douce, petits pois, maïs doux, etc.

Les fruits

En général, on introduit les fruits 1 à 2 semaines après les légumes, car ils sont plus facilement acceptés par bébé avec leur saveur sucrée. Ils apportent plein de vitamines, des minéraux et des fibres. Au début, on les propose cuits, en compote. Quand bébé grandit et qu’il commence une ébauche de mastication, à partir de 6-7 mois, on peut lui proposer des fruits crus bien mûrs, écrasés ou en fines lamelles, ou encore en morceaux fondants que bébé peut attraper pour manger seul. 

Et les autres aliments ?

Entre 4 et 6 mois, il est aussi possible commencer à proposer d’autres groupes d’aliments : légumineuses, céréales, viandes et poissons, oeuf, produits laitiers… Et même les allergènes ! Cela ne signifie pas que vous devez obligatoirement tout donner, ni en même temps ! 

Il est d’usage de commencer par les légumes et par les fruits cuits, car se sont les aliments les plus faciles à digérer et que le système digestif de bébé n’est pas encore complètement mature. De plus, ils sont le socle de notre alimentation et l’exposition précoce à ces aliments favorise leur acceptation. Votre enfant acceptera plus facilement les nouveaux aliments si vous variez les légumes proposés au fil des jours et des semaines, en lui faisant découvrir différents goûts et différentes couleurs.

Seuls certains aliments sont fortement déconseillés, en raison du risque bactériologique ou d’étouffement. 

13 commentaires

  • Clotilde

    Un grand bravo pour l’ensemble des conseils et des recettes ! Tout est parfaitement expliqué, précis et simple à réaliser. Je débute dans le domaine de la diversification et je me sens parfaitement accompagnée pour les premiers repas. Le site est très joli et donne vraiment envie de cuisiner !

    • Messina laure

      Bonjour. J’adore toutes vos explications et je dois commencer à diversifier les repas de ma princesse la semaine prochaine. Mais je suis bloquée à un niveau car je ne comprends pas du tout.
      « lorsque vous dites d’introduire les fruits 1 à 2 semaines après les légumes » ça veut dire que les compotes de fruits qu’on donne au bb au goûter n’ont pas de place avant 1 à 2 semaines ???? Je ne comprends vraiment pas. Ou alors vous parlez d’autres fruits??? Merci de me répondre et encore bravo pour vos conseils. Merci

  • Ikrame

    Merci beaucoup pour tous ces précieux conseil je ne trouvait rien à ce sujet d’aussi bien expliqué et ma Maman a sa façon de faire « à l’ancienne » 😅. Merci ☺️

  • Maïlis

    Bonjour,
    J’ai commencé la diversification alimentaire il y a 3 semaines et je compte introduire la pomme de terre. Je me demandais si la pomme de terre était comprise dans les 120g de légumes ou si c était en plus (40g). Faut il donner un complément de lait ? Et en mettre tous les jours ?
    Actuellement, je donne 120g de légumes et 90ml de lait 1er âge à midi.
    Merci pour votre site que je viens de découvrir et est dans la lignée de ce que je suis. Les conseils me paraissent très judicieux

    • Clémence

      Bonjour Maïlis, merci pour votre message !
      La pomme de terre est comprise dans les 120g indiqués. Bien sûr ces quantités sont données à titre indicatif et à adapter à l’appétit de votre enfant. S’il a faim pour un pot de 160g (120g de légumes + 40g de pomme de terre), pas de souci !
      Oui, tant que vous n’avez pas introduit les viande/poisson/oeuf, il est préférable de toujours compléter les repas par du lait.
      La pomme de terre n’est pas à proposer tous les jours : il n’est pas indispensable de proposer des féculents à chaque repas, et vous pouvez varier avec d’autres féculents (pour commencer : patate douce, petits pois, maïs doux…)

  • Veronica

    Bonjour,
    Question naïve…
    J’ai lu que l’on doit introduire un aliment une fois à la fois, mais si on fait cela et qu’on commence par les légumes, ca peut durer des semaines avec l’existence du nombre de légumes.

    • Clémence

      Bonjour Veronica,
      Oui, au début c’est bien d’introduire un seul aliment à la fois, car ce sont de grandes découvertes pour bébé, tant du point de vue gustatif et sensoriel que digestif ! Mais quand la diversification est bien commencée et que tout se passe bien, on peut quand même faire des mélanges et introduire plusieurs aliments à la fois. Par exemple faire découvrir un nouveau légume avec une nouvelle viande, cela ne pose pas vraiment de problème… Sinon effectivement on ne s’en sort pas 😅 Le seul truc auquel il faut faire un peu attention, c’est ne pas introduire plusieurs allergènes majeurs à la fois 🙂

  • Manon

    Bonjour,
    On m’a dit d’éviter de donner des pommes de terres seules a mon bébé de 5mois(dans une semaine) ou en petite quantité.
    Mais du coup, la patate douce est-ce que l’on peut en donner seul ou pas ?
    Merci pour vos conseils et astuces ☺️

    • Clémence

      Bonjour Manon,
      Tout comme la pomme de terre classique, la patate douce appartient à la famille des féculents. Toutefois, son index glycémique est beaucoup plus faible que celui de la pomme de terre et sa teneur en vitamines est plus importante (elle contient notamment autant de bêta-carotène que la carotte) : on la considère donc comme un « légume-féculent », comme les petits pois par exemple. Et on peut la proposer seule, un peu comme si c’était un mélange « pomme de terre + carotte » 😉

  • Evie

    Bonjour,
    mon bebe mange bien ses purées et ses compotes depuis 3 semaines (ses 5 mois) mais il ne veut pas boire du lait a la suit de son repas et pourtant il ne mange pas vraiment plus a la fois que 100g, il accepte que le lait maternel mais je ne suis plus capable a l’en tirer, quand c’était encore possible il a aimé de l’avoir dans son biberon mais je n’arrive plus de lui donner de cette façon, autres liquides ce n’est pas possible,,, en remange il aime bien prendre le sein soir, matin et 2 fois encore pendant la nuit,,, j’aimerais arrêter têtes de la nuit et qu’il complète ses repas par le lait. Comment faire ?

    • Clémence

      Bonjour Evie, si votre bébé ne veut pas son lait après la purée, vous pouvez lui proposer avant. Si c’est le biberon qui pose problème, vous pouvez essayer d’autres contenants (d’autres modèles de biberon, au verre, à la cuillère, à la paille…). Si c’est le lait, une autre marque ? Vous pouvez aussi mixer les légumes avec un peu de lait pour lui proposer une soupe au biberon. Le passage du lait maternel au lait infantile peut être difficile parfois, et je ne suis peut-être pas la personne la plus qualifiée pour vous accompagner à cela mais ce sont quelques idées…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *