Repas type bébé (12 mois et +)

Repas-types pour bébé de 12 mois et +

Dès 12 mois, bébé mange (presque) comme les grands. Il commence à apprécier les vrais morceaux, et peut goûter presque de tout ! Quelles quantités proposer à bébé à chaque repas ? Voici le menu type pour bébé de 12 mois et plus.

📝 Fiche mémo repas 12 mois et +

💡N’hésitez pas à imprimer et à afficher ce mémo pour aider papa, maman, papi, mamie ou le ou la babysitter en votre absence.

Ce tableau est un résumé de mes recherches en tant que maman (et ingénieure agronome) sur la diversification alimentaire. Vous y trouverez les quantités et les aliments à proposer selon les moments de la journée. Il s’agit ici de repères nutritionnels, et non pas de règles ! Les quantités sont données à titre indicatif et dépendent de votre enfant, de sa morphologie, de son appétit, de son activité physique, ou même de particularités médicales. Je ne suis pas médecin et je ne connais pas votre bébé : vous (et votre pédiatre) êtes les mieux placés pour mener la diversification de votre bébé !

Petit déjeuner

Lait maternel ou 240 à 270 mL de lait de croissance (ou entier)

fruit

+ en option : céréales ou produit céréalier (tartine de pain, pancakes, gâteau fait-maison)

Déjeuner

Plat complet d’environ 200 g avec :

  • ⅔ de légumes
  • ⅓ de féculents 
  • 20 à 30 g de viande ou poisson, ou ½ oeuf dur
  • 1 cuillère à café de matière grasse 

Dessert : compote ou fruit frais

Goûter

Compote ou fruit frais.

+ Lait maternel
ou 150 à 180 mL de lait de croissance (ou entier)
ou laitage (yaourt, petit suisse, ou fromage blanc)

+ Produit céréalier (pain, biscuit, gâteau fait-maison)

Dîner

200 g de légumes + féculents.

Lait maternel
ou 150 à 180 mL de lait de croissance (ou entier)
ou laitage (yaourt, petit suisse, ou fromage blanc)

+ En option : compote ou fruit cru (si l’enfant a encore faim). 

💡 Vous pouvez maintenant proposer des crudités en entrée : carottes, concombre ou radis râpés, tomates bien mûres en petits morceaux, lanières d’avocat à manger avec les doigts… 

Les aliments interdits / à limiter

A partir de 1 an, l’alimentation est bien diversifiée et bébé peut manger un peu de tout. Certains aliments restent néanmoins à éviter :

❌ Les aliments crus d’origine animale (fromages au lait cru, viandes et poissons crus ou peu cuits) : ils peuvent être contaminés par des bactéries et être à l’origine de graves maladies.

❌ Les charcuteries : elles sont à éviter en raison de leur forte teneur en mauvaises graisses, en sel et en nitrites.

⚠️ Le sel : il peut être nocif, notamment en raison de l’immaturité des reins de bébé. Les aliments peuvent vous paraître fades, mais ce n’est pas le cas des tout-petits : les papilles gustatives de bébé sont plus nombreuses que les vôtres, et il n’a pas la même perception du goût que vous !

⚠️ Le sucre : il habitue les papilles de bébé à la saveur sucrée et renforce cette préférence innée. Or le sucre joue un rôle clé dans la régulation du poids et de l’appétit, et il est facteur d’obésité. Attention donc à le limiter !

⚠️ Les produits ultra-transformés : il n’y a pas d’âge pour introduire ces produits, car ils ne constituent rien d’essentiel à l’alimentation. Même s’ils ne sont pas dangereux à court-terme, leur consommation serait responsable de surpoids et d’obésité infantile, et de certains cancers.

3 commentaires

  • Caridade

    Je viens de découvrir votre site. Quelle belle surprise, tellement d’informations, de super idées ! Merci, merci !
    Continuez le beau et magnifique travail !

  • Laura

    Bonjour
    Merci beaucoup pour ces fiches repas qui sont bien utiles !
    Est ce que les vitamines et le sucre présentes dans la compote le soir ne risque pas d’empêcher bébé de dormir ?
    Car il y a 2 semaines nous avons commencé a donner un dessert au repas du soir et depuis plusieurs jours nous avons des difficultés a le coucher, chose qui n’était pas du tout le cas avant.
    De plus, nous même évitons les fruits le soir pour mieux dormir.
    Merci d’avance
    Laura

    • Clémence

      Bonjour Laura,
      Aïe aïe, c’est tellement frustrant quand bébé fait des régressions du sommeil 😞 Je compatis 😅
      Les fruits (et la vitamine C souvent accusée) – bien que préconisés lorsqu’on souffre de fatigue chronique – n’empêchent pas de dormir… En tout cas, aucune étude n’a montré de lien entre la consommation des fruits et les troubles du sommeil 😉
      Cela peut être lié au changement d’habitude plus qu’au fruit en lui même, ou à un autre facteur … ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *