Bébé allaité : doit-on lui proposer des laitages et/ou du fromage ?

Mon fils de 17 mois est toujours allaité à la demande. Il tète environ 5 fois par jour et 3 fois la nuit (voire plus !!!)
Je ne lui donne quasiment jamais de yaourt puisque qu’il tète peu de temps après le repas… Il mange quand même du fromage.
Je me demandais simplement si cela ne pose pas de problème !
D avance merci !

Question de Bérangère

Effectivement, c’est toujours très compliqué quand un enfant est allaité de savoir : « combien il tète par jour ? Combien de millilitres il tète ? ». En effet, il y a bien une différence entre le lait de croissance et le lait maternel par rapport à la teneur en calcium. Le lait naturel contient environ 30 % de calcium, alors que le lait de croissance est plutôt autour des 80 %.

Vous vous dites : « si le lait maternel contient beaucoup moins de calcium, est-ce que les besoins de mon fils sont couverts ? ». Les besoins de votre fils à son âge sont de 500 mg par jour. Le lait maternel contient peu de calcium, mais le rapport calcium/phosphore est excellent ! Donc, il est beaucoup mieux absorbé que celui du lait de croissance. Il y a toujours la balance à faire et on ne sait jamais exactement combien de calcium va être absorbé.

Voici un rapide calcul : si on considère que votre fils tète 500 ml de lait maternel par jour, on ajoute 15 g de fromage et environ 300 g de légumes (parce qu’il y a aussi du calcium dans les légumes) on arrive à 425 mg de calcium dans la journée, avec un besoin à 500 mg. Donc, si le calcium est mieux absorbé, le compte y est presque. On peut considérer que c’est suffisant, il n’y a pas d’inquiétude à ce niveau-là.

Ce que je peux peut-être vous encourager à faire, c’est quand même lui proposer quelques laitages. Par exemple des petits volumes qui n’empêcheront rien à la tétée que vous voulez conserver. Vous pouvez essayer par exemple de lui proposer un petit-suisse, pourquoi pas au goûter ou à un moment où vous sentez qu’il a un petit peu plus faim. De cette manière, ça va compléter les apports en calcium et lui permettre de découvrir cette texture de laitage.

Olivia Beziat
Diététicienne nutritionniste pédiatrique

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *