Foire aux questions

Doit-on éviter le riz à cause de l’arsenic ?

Vous pouvez proposer du riz à bébé, dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

En effet, on entend souvent parler de riz contaminé par l’arsenic. Or, plusieurs rapports parlent des effets de l’arsenic sur le développement intellectuel et immunitaire des tout-petits. Il y a donc de quoi s’interroger, voire s’inquiéter ! Peut-on donner du riz à bébé ?

L’arsenic est un contaminant environnemental qui apparait, soit de manière naturelle, soit par l’activité humaine. Et le riz absorberait dix fois plus d’arsenic inorganique que les autres céréales. Cependant, des normes existent en France et le seuil de sécurité à ne pas dépasser est de 100 ppm.

En misant sur la variété des céréales proposées à bébé (pâtes, avoine, maïs, millet, orge, sarrasin, etc.) vous serez sans doute en dessous de ce seuil !

Aussi, si cela vous inquiète vraiment, voici quelques recommandations pour limiter la teneur en arsenic du riz :

  • Eviter le riz complet ou les produits à base de riz complet.
  • Rincer abondamment le riz avant cuisson, ou laisser tremper le riz dans l’eau quelques heures avant la cuisson. La cuisson traditionnelle par absorption totale de l’eau de cuisson est intéressante pour la conservation des propriétés nutritionnelles du riz, mais pas pour le débarrasser de l’arsenic. L’idéal dans cette optique serait d’utiliser un grand volume d’eau (6 volumes d’eau pour 1 volume de riz) et de le jeter en fin de cuisson.
  • Choisir du riz provenant de régions pauvres en arsenic (ex : le riz blanc basmati d’Inde ou du Pakistan contient en moyenne moitié moins d’arsenic que les autres types de riz).
  • Eviter les boissons végétales à base de riz pour les enfants de moins de 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.