Foire aux questions

A quel âge supprimer le biberon la nuit et comment ?

Après 4 mois, vous pouvez supprimer les biberons nocturnes un à un et de façon progressive en diminuant peu à peu la quantité de lait de chaque biberon. Votre bébé se rattrapera naturellement en buvant plus le jour.

A quel âge supprimer les repas la nuit ?

Les premiers mois, votre bébé a un rythme de sommeil saccadé et se réveille pour manger toutes les 3 ou 4h. C’est normal ! Mais à partir d’environ 4 mois, votre bébé devrait commencer à dormir plus longtemps la nuit et petit à petit à boire ses biberons uniquement le jour.

Néanmoins, chaque bébé avance à son rythme et certains se réveillent encore la nuit à des âges plus avancés. Il est alors important de ne pas proposer de biberon systématiquement mais de chercher à comprendre les causes de ses pleurs.

Les causes des réveils

Le réveil lié au cycle de sommeil

Un bébé n’a pas les mêmes phases de sommeil qu’un adulte et il a tendance à se réveiller après chaque cycle de sommeil. L’organisation des cycles de sommeil devient similaire à celui de l’adulte seulement vers 12 mois.

Ainsi, chaque bébé évolue plus ou moins rapidement et certains ont besoin de temps pour trouver leurs rythmes. Certains bébés restent calmes et arrivent à se rendormir seuls tandis que d’autres se mettent à pleurer.

Le réveil lié à une gêne

Si votre bébé se réveille et pleure en pleine nuit, essayez d’observer si quelque chose pourrait le gêner. Sa couche est sale ? Son pyjama est trop serré ? Peut-être a t-il trop chaud ou trop froid ? N’hésitez pas à le changer ou à vérifier la température de sa chambre à l’aide d’un thermomètre et à le couvrir ou le découvrir si besoin.

Le réveil lié au sentiment de séparation

Si votre bébé se met à pleurer et à vous réveiller la nuit après 4 mois, c’est peut-être parce qu’il a besoin de votre présence pour se rendormir. En effet la nuit peut être vécue comme une séparation pour votre bébé. Ainsi, lui donner un biberon ne résout pas le problème.

Pour résoudre ce problème, il est préférable de ne pas l’habituer à s’endormir directement dans vos bras ou à vos côtés. En effet, il risque de se réveiller soudainement en pleine nuit, se rendant compte de votre absence.

Lorsqu’il se réveille en pleine nuit, câlinez-le, rassurez-le et ne lui donnez pas un biberon systématiquement.

Il sera très important d’instaurer un rituel du coucher car il fait la transition entre la période d’éveil et de sommeil. Il lui permet de se préparer à cette séparation et de se sentir en sécurité dans son berceau et sa chambre. Ça peut être un câlin, une chanson, puis un livre à lire ensemble, suivi d’une petite phrase rituelle du type : « Bonne nuit, à demain ».

Supprimer son biberon progressivement

Si proposer le biberon à chaque réveil est devenu une habitude, réduisez très progressivement les quantités de lait, d’un biberon à la fois, sur une à deux semaines.

Par exemple, s’il prennait un biberon de 210ml la nuit, réduisez à 180ml puis 150ml le lendemain, puis 120 ml, 90ml puis supprimer le biberon complètement.

Procédez de la même façon avec les autres biberons nocturnes.

Dites-lui ensuite que c’est l’heure de dormir et non de manger. Il rattrapera alors naturellement les apports de lait qu’il n’a pas bu la nuit, dans la journée.

La journée, n’hésitez pas à augmenter aussi la quantité de ses biberons en le laissant boire selon sa faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *