Foire aux questions

Les brèdes sont-elles toxiques pour bébé ?

Les brèdes sont très consommées sur l’île de la Réunion. Elles peuvent très bien être proposées aux bébés, en faisant attention à leur provenance, leur préparation et leur quantité.

En effet, ce sont des légumes de choix, peu onéreux, facile à cultiver et à préparer pour la plupart des variétés. Cependant, il existe une crainte depuis quelques années, au sein de la population locale, lorsqu’il s’agit de les proposer à bébé. Pour bien comprendre la problématique, il est intéressant de savoir d’où viennent ces inquiétudes.

Il est vrai que quelques cas isolés d’intoxication aux brèdes ont déjà été recensés sur l’île, mais pas de panique : il y a une explication à tout !

Cas d’intoxication aux brèdes

La brède morelle ou brède Martin

Cette brède est une variété de effectivement référencée comme potentiellement toxique. En réalité, les fleurs et les feuilles sont comestibles lorsque cueillies jeunes, avant qu’il n’y ait des graines. En effet, les baies vertes ou noires sont toxiques et lorsque la plante a commencé à faire des graines, les brèdes sont amères et dégagent une forte odeur à la cuisson. Il n’est pas conseillé de les consommer à ce stade.

Les brèdes chouchou

En 2018, l’île a connu une intoxication collective après ingestion d’un bouillon de brèdes chouchou. Or, après investigation, il s’agissait en réalité d’une erreur de ramassage. Les symptômes n’étaient pas dû aux brèdes, mais aux feuilles de Datura qui se seraient glissées par mégarde dans le paquet lors de la cueillette ! Cette plante non comestible est connue pour sa toxicité et ses propriétés hallucinogènes.

💡 Comment prévenir une intoxication ?

Pour prévenir ce type d’intoxication, je recommande aux parents de toujours bien se renseigner sur le type de brèdes qu’ils achètent, et d’éviter les cueillettes lorsque qu’ils ne sont pas bien aguerri. Pour mieux connaitre les variétés de brèdes comestibles, l’Institut Régionale d’Education Nutritionnelle (IREN) a mis en ligne la première bibliothèque des brèdes de l’île de la Réunion « rod un brède ? ».

Les nitrates des brèdes : un autre risque potentiel ?

Enfin, en 2021, un bébé de 6 mois entre aux urgences pour une cyanose : c’est le syndrome du bébé bleu. Le diagnostique sera une méthémoglobinémie acquise par ingestion de brèdes en purée. Pour autant, les brèdes en purée ne sont pas à bannir car il s’agit là d’une réaction rare qui a pu être observée chez d’autres enfants en France métropolitaine, après ingestion de purée d’épinards ou d’eau excessivement riche en nitrates. Les brèdes ne sont donc pas directement responsables, c’est en réalité la quantité de nitrates, convertis en nitrites qui provoque la cyanose.

Pour prévenir ce risque, deux recommandations de l’European Food Safety sont à retenir :

  • ne pas dépasser 200 g de purée de brèdes sur un jour donné chez les 1 à 3 ans,
  • et éviter d’en donner aux enfants souffrant d’infections gastro-intestinales d’origine bactérienne.

En conclusion, les brèdes ne sont absolument pas contre indiquées pour les bébés. Il est tout a fait possible de leur faire découvrir les brèdes dès le début de la diversification, en variant les apports avec d’autres légumes verts le plus souvent possible et en respectant les quantités préconisées ainsi que les conseils de préparation donnés.

Margaux Teyssedre – Tibaba DME
Diététicienne pédiatrique
Île de la Réunion

Idées pour faire goûter les brèdes à bébé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.