A partir de quel âge peut-on proposer des fromages au lait cru ?

Bonjour Clémence, tout d’abord merci pour ce programme « Cuisinez pour bébé » ! Je suis vraiment ravie depuis de nombreux mois de pouvoir proposer toutes les semaines à Faustine de supers plats et de lui faire découvrir de nouvelles saveurs. Faustine a aujourd’hui 25 mois, elle mange de plus en plus comme nous, mais je continue à lui préparer des repas du programme ou je m’en inspire pour nos repas à tous les 3 😊 Mais je me pose la question concernant les fromages : elle adore ça, mais avec les fromages pasteurisés je trouve qu’on est très vite limité en variétés et en goûts. Du coup, comment avez-vous procédé sur ce point ? A partir de quel âge peut-elle en manger au lait cru par exemple ? Quelles quantités sont recommandées à son âge ? Merci beaucoup pour vos conseils.

Question de Stéphanie

Bonjour Stéphanie,

Tout d’abord, merci beaucoup pour votre message : je suis heureuse de savoir que le programme vous plait et que Faustine se régale grâce à tous les plats que vous lui proposez en suivant nos menus !

Il n’y a pas de consensus sur l’âge auquel on peut proposer des fromages au lait cru. Cela dépend notamment de la maturité du microbiote intestinal de l’enfant.

En tout cas, ils sont fortement déconseillés avant 3 ans, à cause des risques bactériologiques (listera, salmonelles, E. Coli, etc.). 

Avant 3 ans (voire 5 ans selon les sources), il est donc préférable de proposer des fromages pasteurisés, ou à pâte pressée cuite.

Cela dit, vous pouvez aussi intégrer du fromages au lait cru dans certaines recettes si vous le faites suffisamment cuire. Par exemple du reblochon dans une tartiflette. Ou du roquefort dans un cake.

Une portion de fromage correspond à environ 20g à partir de 1 an

Aussi, c’est une bonne chose que Faustine adore le fromage ! En effet, une étude menée dans cinq pays européens, menée par le CHU de Besançon et l’INRA, dévoile que la consommation précoce de fromages variés protège contre le risque de développer des allergies alimentaires et cutanées plus tard dans sa vie. Cela serait lié au fait que les fromages – et en particulier ceux qui ont du goût – contiennent beaucoup de microbes et participent à la construction d’un bon microbiote intestinal !

Donc on n’hésite pas à proposer des fromages variés (mais pasteurisés ou cuits) à bébé : fromage frais et tomes diverses, comté, abondance, cheddar, beaufort, fourme d’Ambert, bleu d’Auvergne, mozzarella, bûche de chèvre … faites-vous plaisir sur la diversité !

Clémence Maumené

Clémence Maumené
Fondatrice de « Cuisinez pour bébé »
Ingénieur agroalimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *