Foire aux questions

Laitages pour bébé

Questions et réponses autour du lait, des yaourts, du fromage, et autres produits laitiers !

  • Quelle quantité de lait par jour pour bébé ?

    Voici les repères des quantités journalières de lait recommandées pour bébé : entre 4 et 6 mois, bébé boit entre 700 et 800 mL de lait par jour (maternel ou 1er âge). A partir de 6 mois, lorsque la diversification alimentaire est installée et que bébé commence à prendre des repas complets, les quantités journalières recommandées sont entre 500 et 800 mL de lait (maternel ou 2ème âge) et produits laitiers (yaourts, fromages et autres laitages). Jusqu’à 3 ans, il est toujours recommandé de proposer chaque jour au minimum 500 mL de lait à votre enfant.

    Voir la réponse complète

  • Yaourt « spécial bébé » ou yaourt classique : lesquels préférer ?

    Je vous conseille de privilégier les yaourts classiques au lait entier, natures autant que possible. En effet, au “rayon bébé” les yaourts sont généralement sucrés, et contiennent de nombreux additifs, mais ils ne sont plus enrichis en fer comme cela pouvait être le cas il y a quelques années. Ils n’ont donc pas d’intérêt nutritionnel supérieur aux yaourts classiques. Vous pouvez également faire vos yaourts maison avec du lait infantile.

    Voir la réponse complète

  • Faut-il préférer un fruit ou un laitage en dessert, si il y a de la viande dans le petit pot ?

    Lors de la diversification alimentaire de bébé, le but est de faire découvrir à l’enfant les aliments solides. Et petit à petit bébé va remplacer le lait au profit de ces aliments solides. Lorsqu’on commence à introduire les protéines sous leur forme « solide » (viande, poisson ou oeuf), on va donc délaisser la portion de lait du midi, qui apportaient les protéines sous forme « liquide ». On préfèrera alors, à ce moment-là, le dessert à base de fruits : des fruits cuits sous forme de compote, ou sous forme crue, mixés ou sous forme de morceaux. En effet, la structure d’un repas du midi bien diversifié pour un enfant, c’est : un plat de légumes (2/3) + féculents (1/3) + protéines, suivi d’un dessert de fruits. Et on conservera plutôt les apports lactés pour le matin, le goûter et le soir dans un premier temps. Et petit à petit, le soir ou au goûter, on pourra remplacer le lait liquide par un laitage, la version solide du lait.

    Voir la réponse complète

  • Après 1 an, lait de vache ou lait de croissance ?

    A 1 an, si vous n’allaitez pas, il est temps de changer de lait, et laisser le lait 2e âge pour du lait de croissance. Le principal avantage du lait de croissance par rapport au lait entier est qu’il est enrichi en fer !

    Voir la réponse complète

  • Lait de croissance : quelle différence avec le lait entier ?

    Le lait de croissance est conseillé entre 12 mois et 3 ans, car sa composition serait mieux adaptée pour un bébé que du lait entier (de vache, brebis ou autre). Mais quelle différence ? L’intérêt principal du lait de croissance est sa teneur en fer, et sa teneur réduite en protéines. Ils sont destinés à corriger les apports inadéquats, insuffisants ou excessifs, fréquemment observés chez les enfants de 1 à 3 ans…

    Voir la réponse complète

  • Peut-on donner du lait entier (ou demi-écrémé) à bébé à partir de 1 an ?

    À partir de 1 an, le lait n’est plus la source principale de nutriments pour le bébé, puisqu’on considère qu’il a déjà bien installé sa diversification. Il va manger des aliments solides dans lesquels il va falloir aller puiser les nutriments. Néanmoins, à partir de 1 an, on vous recommande en général de lui donner du lait de croissance, enrichi en fer et en acides gras essentiels, et avec une teneur en protéines moindre. Néanmoins, si votre bébé est bien diversifié et qu’il a les bonnes sources de nutriments par ailleurs, vous pouvez lui donner du lait entier (à préférer au lait demi-écrémé, car votre enfant a besoin de gras !).

    Voir la réponse complète

  • Faut-il arrêter le lait de croissance à 3 ans ?

    Le lait de croissance est recommandé jusqu’à 3 ans. Au delà, vous pouvez lui proposer d’autres laitages, du lait entier, ou du lait demi-écrémé. Mais si votre enfant souhaite continuer avec le lait de croissance, vous pouvez tout à fait continuer !

    Voir la réponse complète

  • Bébé allaité : doit-on lui proposer des laitages et/ou du fromage ?

    Le lait maternel est le lait le mieux adapté à votre bébé. Ses nutriments sont très bien absorbés. S’il contient moins de calcium que des laitages ou du fromage, le rapport calcium/phosphore est excellent, ce qui contribue a sa meilleure absorption ! Cela-dit, je vous encourage quand même à lui proposer quelques laitages et fromages, pour la découverte de nouvelles textures et leur probiotiques qui contribuent à la santé du microbiote. Vous pouvez lui offrir de petits volumes, qui n’empêcheront rien à la tétée que vous voulez conserver.

    Voir la réponse complète

  • Peut-on donner n’importe quel fromage à bébé ?

    Pour les bébés, vous pouvez proposer toutes sortes de fromages pasteurisés : fromages frais, fromages fondus à tartiner, tomes pasteurisées, etc. En revanche, il est recommandé de ne pas donner de lait cru ou de produits fabriqués à base de lait cru aux enfants. En effet, le lait cru présente un risque de contamination éventuelle par des bactéries pathogènes. Une exception à cela : les fromages à pâte pressée cuite ! Les fromages peuvent alors être fabriqués à base de lait cru au départ, mais lors de la fabrication la pâte pressée est cuite ensuite, cela ne pose ainsi plus de problème. Quelques exemples : l’Emmental, le Gruyère, le Comté, le Beaufort, l’Abondance, etc…

    Voir la réponse complète

  • Sevrage : bébé refuse un autre lait, que lui proposer à la place de la tétée ?

    Est-ce vraiment le lait qui pose problème ? Et si vous essayiez un autre contenant ? Bol, tasse, biberon, verre, etc.
    Sinon, vous pouvez proposer des laitages au lait entier, et natures. Ça permettra d’apporter du calcium à votre enfant d’une autre façon, et de pouvoir se détacher un peu de sa tétée.

    Voir la réponse complète

  • Bébé refuse le biberon : peut-on le remplacer par un yaourt ?

    Selon l’âge de bébé, il est important de maintenir un apport lacté avec du lait adapté (maternel ou infantile). A midi, si vous avez déjà introduit les protéines animales à son repas, vous pouvez proposer à votre bébé un dessert de fruits plutôt qu’un biberon. Pour le goûter, si votre bébé peut garder un petit biberon avec un lait adapté, c’est l’idéal ! Mais si votre enfant n’en a plus envie, plusieurs choses sont possibles : vous pouvez essayer de changer le contenant. En effet, c’est peut-être le biberon – et non le lait – qui ne lui plait plus ? N’hésitez pas alors à lui proposer le lait à la tasse, au verre, dans un petit bol, avec une petite paille, etc. Sinon, vous pouvez effectivement basculer sur un produit laitier : un yaourt, un fromage blanc ou un petit-suisse. Au lait entier, et si possible sans sucre.

    Voir la réponse complète

  • Le fromage est-il trop salé pour bébé ?

    Oui et non. Il existe une grande variété fromages, avec de grands écarts au niveau de leur teneur en sel (sodium). Les fromages blancs, frais sont souvent les plus faibles en sodium.

    Il faut aussi ramener la quantité de sel du fromage à la quantité consommée. Une portion de fromage représente entre 10 et 20g, selon l’âge de bébé. Les besoins en sel d’un bébé jusqu’à 1 an avoisinent 1g : ces besoins sont entièrement couverts par le lait et les aliments, dont les fromages.

    Les fromages à teneur plus faible en sodium sont : ricotta, emmental, chèvre frais, gruyère, mozzarella …

    Les fromages à teneur plus élevée en sodium sont : feta, parmesan, gorgonzola, saint-marcellin…

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge peut-on proposer des fromages au lait cru ?

    Il n’y a pas de consensus sur l’âge auquel on peut proposer des fromages au lait cru. Cela dépend notamment de la maturité du microbiote intestinal de l’enfant. En tout cas, ils sont fortement déconseillés avant 3 ans, à cause des risques bactériologiques (listera, salmonelles, E. Coli, etc.). Avant 3 ans, il est donc préférable de proposer des fromages pasteurisés, ou à pâte pressée cuite.

    Voir la réponse complète

  • A 1 an, est-ce suffisant de donner une tétée ou un biberon uniquement le matin et le soir ?

    Pour un bébé de 1 an, une tétée ou un biberon matin et soir, soit deux fois par jour, peuvent suffire. Le midi, vous pouvez compléter le repas par un dessert de fruits : des fruits crus ou cuits, en compote ou en morceaux. Au goûter, il est possible de proposer un laitage comme un yaourt nature.

    Voir la réponse complète

  • A partir de quand proposer autre chose qu’une tétée ou un biberon de lait le matin ?

    Dès 6 mois, ou dès que bébé montre l’intérêt à consommer autre chose que le lait, vous pouvez tout à fait introduire un petit apport céréalier. Cela va constituer un apport de glucides complexes, qui va pouvoir l’aider à tenir jusqu’au prochain repas, comme un petit-déjeuner d’enfant et d’adulte. Si jamais le petit apport céréalier ne suffit pas, vous pouvez aussi introduire des petits morceaux de fruits.

    Voir la réponse complète

  • Par quoi remplacer les produits laitiers pour un bébé APLV ?

    Nourrir son enfant dans ses premières années de vie peut être source d’inquiétude, mais lorsque s’ajoute à cela une allergie aux protéine de lait de vache (APLV), cela devient encore plus compliqué ! Voici un tableau (non exhaustif), pour vous aider dans le choix de substituts aux produits laitiers, et faire vos recettes :

    Voir la réponse complète

  • Est-il possible de remplacer le lait de vache pour un bébé de 11 mois ?

    Si vous souhaitez remplacer le lait liquide, vous pouvez proposer des laitages sous forme « solide » : yaourt, fromage blanc, petit-suisse, à choisir au lait entier et nature de préférence.
    Si vous souhaitez une alternative au lait de vache spécifiquement, vous pouvez remplacer par un autre lait infantile adapté, à base de lait de chèvre ou de brebis, ou encore une alternative végétale à base de protéines de riz. A cet âge, c’est très important de garder une source de lait qui couvre ses besoins nutritionnels, et donc s’orienter plutôt vers une préparation infantile – spécifique bébé. Les jus végétaux (lait d’amande, d’avoine, etc.) sont à éviter.

    Voir la réponse complète

  • Peut-on donner des yaourts sucrés aromatisés à bébé ?

    Selon l’âge de votre enfant, la réponse peut être différente. Néanmoins, privilégiez les laitages natures le plus longtemps possible ! En pratique, si les laitages natures ne sont pas acceptés par bébé, vous pouvez utiliser des sucrants naturels, comme un peu de compote dans le yaourt. Evitez au maximum les yaourts sucrés et/ou aromatisés si vous le pouvez.

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge peut-on ajouter du cacao dans le biberon ?

    Il est recommandé d’introduire le plus tard possible tout ce qui est produit sucré, dont le chocolat. Néanmoins, si cela permet à votre enfant de prendre son lait, qu’il aurait du mal à prendre s’il n’y avait pas de petit goût sucré ou chocolaté, cela peut être une option (en étant raisonnable sur les quantités). Privilégiez donc du cacao peu sucré.

    Voir la réponse complète

  • Mon bébé est intolérant au lactose : quels sont les aliments à éviter ?

    Le lactose, c’est le sucre du lait (de vache, de brebis ou de chèvre). Donc, tous les aliments qui sont fabriqués à partir de lait sont à éviter ! Exception : les laits fermentés (yaourts ou fromages) en contiennent moins, car le lactose est transformé en acide lactique. Or pour chaque intolérance au lactose, il y a un seuil de détection. C’est-à-dire que l’enfant peut tolérer parfois de manger un yaourt, sans problème digestif, mais pas plus.

    Voir la réponse complète