Foire aux questions

Faut-il donner chaque nouvel aliment 3 jours de suite ?

Lors de la diversification alimentaire, de nombreux parents s’évertuent à proposer chaque nouveau légume – et chaque nouvel aliment – pendant 3 jours de suite, afin d’éliminer tout risque d’allergie.

En réalité, lors de la diversification alimentaire de bébé, vous n’avez pas besoin d’introduire chaque nouveau légumes pendant 2 ou 3 jours : c’est une idée très largement répandue, mais pas nécessaire.

Il est même recommandé de varier au maximum l’alimentation de bébé, pour lui faire découvrir plein de nouveaux goûts et nouvelles textures !

Seuls les aliments à fort potentiel allergisant (dont les principaux sont le lait, l’arachide, l’œuf, le poisson, les fruits à coque et le blé) nécessitent une introduction sous surveillance. Pour les autres aliments, vous pouvez varier chaque jour !

Cela ne veut pas dire qu’une allergie est impossible. S’il existe dans votre famille un risque d’allergie, ou si votre bébé fait une réaction suite à l’introduction d’un nouvel aliment, parlez-en à votre médecin !

Donc, si la première semaine vous proposez peut-être de la carotte 2 ou 3 jours de suite car bébé mange de minuscules quantités et pour vérifier qu’il digère bien, très vite n’hésitez pas à varier les repas chaque jour pour lui faire découvrir plein de nouvelles choses et éveiller ses papilles !

Aussi, si on suggère de faire découvrir le plus possible les légumes seuls en début de diversification pour en faire découvrir le goût à bébé, il n’y a pas de contre-indication à introduire un nouveau légume mélangé à un autre. L’apprentissage du goût se fait aussi dans la diversité, et c’est aussi en goûtant le poivron avec de l’aubergine, de la courgette, de la pomme de terre ou du concombre que bébé fera le lien et découvrira le goût du poivron !

4 commentaires

    • Alice

      Bonjour Lisa, comme pour les autres aliments il n’est pas nécessaire de les introduire 3 jours de suite. Aucune matière grasse ne possède une composition nutritionnelle idéale, il est donc nécessaire de varier les apports en acides gras, et donc de varier les sources. Je vous conseille de varier entre l’huile d’olive, l’huile de colza, l’huile de tournesol, l’huile de lin et de proposer régulièrement des poissons gras. 🤗

  • Anne-Celine

    Bonjour,
    Vos recettes suggèrent de (presque) toujours éplucher les fruits et légumes. Y a-t-il une raison particulière à cela ou puis je faire une compote de pommes avec la peau par exemple? Merci!

    • Clémence

      Bonjour Anne-Cécile,

      Avec des pommes bio, vous pouvez faire une compote avec la peau, mais elle ne sera pas complètement lisse et vous retrouverez des petits bouts dans la compote car cela ne se mixe pas très bien, et il vous faudra probablement cuire plus longtemps pour rendre la peau assez tendre (avec cuisson plus courte, on préserve mieux les nutriments, un avantage de retirer la peau…mais celle-ci en contient d’autres !).

      Donc, la peau joue sur la texture, mais il y a d’autres raisons pour lesquelles on suggère d’éplucher les fruits et légumes :
      * Pour les rendre plus digestes, surtout pour les premières purées et compotes.
      * Quand ce n’est plus mixé mais proposé en morceaux, c’est plus facile à gérer et mastiquer sans la peau.
      * C’est aussi un geste essentiel si on ne trouve pas les légumes bio, pour limiter l’ingestion de résidus de pesticides !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.