Commencer la diversification alimentaire de bébé : comment s’y prendre ?

diversification alimentaire premiere puree

Comment bien débuter la diversification alimentaire de bébé ? Cette étape cruciale fait se poser beaucoup de questions aux parents ! Dans cet article, je vous donne les clés pour bien commencer la diversification alimentaire de bébé, étape par étape.

première purée de bébé

A quel âge débuter la diversification alimentaire ?

Selon le stade de développement de votre enfant et votre ressenti, la diversification alimentaire peut commencer entre 4 et 6 mois (révolus). Idéalement, elle commencera à partir de 6 mois.

Pendant cette période, la maturité digestive de bébé augmente progressivement, et il se prépare à recevoir d’autres aliments que le lait maternel ou lait infantile. Des études récentes ont montré que commencer la diversification dans cette période diminue les risques de développer des allergies alimentaires. Après 6 mois, le lait seul ne suffit plus à couvrir tous les besoins nutritionnels de bébé.

Mais « 4 à 6 mois », c’est vague, alors comment savoir quand proposer sa première purée à bébé ? Comment savoir que votre bébé est prêt ? Chaque bébé est unique, et c’est vous, parents, qui connaissez le mieux votre enfant. C’est donc à vous de décider ! Voici des indices montrant que votre bébé est prêt à débuter les aliments solides :

Soyez attentifs aux signes émis par bébé, mais écoutez-vous aussi : si vous n’êtes psychologiquement pas prêt, vous pouvez probablement attendre encore un peu. Choisissez un moment où vous êtes disponible pour votre enfant, par exemple pendant un week-end ou des vacances. Et si vous avez envie de le voir manger de la purée mais qu’il refuse, c’est peut-être qu’il n’est pas encore prêt. Ne vous mettez pas la pression, qui risque de se reporter sur lui, et ré-essayez plus tard ! 

Quelle première purée pour bébé ?

On suggère de débuter la diversification alimentaire avec une purée de légume nature (purée « mono-saveur »). Il est souvent recommandé de commencer par les légumes plutôt que les fruits, afin d’éviter que bébé ne développe une préférence trop importante pour le goût sucré, au risque de bouder les légumes. Mais ce n’est pas une obligation, et vous avez le droit de lui proposer une compote de fruit en premier !

Pour commencer, choisissez des légumes faciles à digérer, assez doux en goût. Voici quelques exemples : carottes, courgettes, betterave, potiron, haricots verts, etc. 

Le grand classique pour la première purée, c’est la carotte ! Suivie de près par la courgette.

Pour savoir comment préparer les purées de bébé, lisez mon guide complet pour préparer les repas de bébé (en toute simplicité).

commencer diversification alimentaire

Comment servir sa première purée à bébé ?

Chaise haute ? Check. Bavoir ? Check. Appareil photo à portée de main ? Check !

Bébé a faim et vous avez tout l’attirail pour la première purée !

Je vous préviens : ce qui va suivre ne sera pas propre… et pas toujours simple. Votre bébé va peut-être très bien accueillir la cuillère, ou la rejeter en bloc. Il se régalera peut-être avec sa purée un jour, et vous la jettera au visage le lendemain. C’est tout à fait normal. Jouer avec la nourriture est une bonne chose : c’est tout simplement un moyen pour bébé d’expérimenter, d’apprendre, de goûter au monde qui l’entoure. Alors équipez-vous d’essuie-tout et gardez patience. 😉

Commencez lentement. Quelques cuillères à café, une seule fois par jour, suffisent à éveiller bébé à la nourriture solide les premiers jours. Le corps de bébé a besoin de s’adapter, et de digérer ce nouvel aliment. Allez-y donc progressivement. Et n’oubliez pas de compléter le repas avec du lait (maternel ou infantile).

Laissez bébé décider. C’est lui qui va déterminer le rythme auquel il mange, et la quantité. S’il n’en veut pas, ne forcez pas. Essayez une prochaine fois.

Détendez-vous. Bébé va surement essayer d’attraper la cuillère, en mettre partout. Mais est-ce si grave ?

Amusez-vous. C’est beau de regarder bébé faire de nouvelles expériences ! Souriez pour lui faire apprécier ce moment, montrez-lui l’exemple en mangeant vous aussi, et prenez le temps de l’accompagner dans ce moment en vous amusant avec lui !

Tout ne se passe pas toujours comme prévu...

Certains bébés n’ouvrent tout simplement pas la bouche. D’autres vont prendre une bouchée et tout recracher. Et certains bébé vont accepter une première cuillère, puis serrer la bouche et se détourner. Si tout cela se produit, ne forcez pas, et ne stressez pas. Cela risquerait d’envenimer la situation. Voici quelques petites choses à essayer :

Mettez un peu de purée au bout de votre doigt, et voyez si votre bébé le suce. Il accueillera peut-être différemment ce qu’on essaye de lui faire avaler s’il est présenté sur vos doigts, qu’il connait, plutôt que sur une cuillère, un ustensile encore inconnu pour lui.

Laissez bébé jouer avec une cuillère de purée déposée sur le plateau de sa chaise haute. Il patouillera avec, et décidera peut-être de lécher ses doigts ? Comme les bébés adorent tout porter à la bouche, il pourrait aussi se saisir de la cuillère pour la découvrir avec sa bouche !

Et si bébé n’est intéressé par aucune option, tant pis. Jetez le reste de purée, ou plutôt mangez-la, et essayez à nouveau demain. 🙂

Pour dé-stresser : rappelez-vous qu’avant 1 an, le lait maternel (ou infantile) reste l’aliment principal et couvre la majorité de ses besoins ! L’introduction des purées à ce stade contribue essentiellement à l’éveil culinaire, et les habituer progressivement à manger autre chose que du lait. La nourriture doit être un plaisir, et si bébé n’en veut pas encore, ce n’est pas grave : vous recommencerez un autre jour !

L'introduction de nouveaux aliments

Ça y est, votre bébé a goûté sa première purée, et il a adoré – ou pas, mais il a laissé une cuillère entrer dans sa bouche et fait une grimace perplexe. Dans les deux cas, c’est un bon début 😉. Lorsque la première purée est apprivoisée, il est temps de commencer à lui proposer de nouvelles saveurs.

Il existe plein de différentes méthodes pour commencer la diversification alimentaire et introduire de nouveaux aliments. Certaines méthodes sont plus souples que d’autres, et aucune méthode n’est meilleure qu’une autre. Donc, l’important est de faire comme bon vous semble, en piochant des conseils ici et là. C’est ce que j’ai fait, et voici mon approche :

Cette fiche vous guide pas à pas pendant les 4 premières semaines de la diversification de bébé.

Vous y trouverez :

  • Une indication du nombre de cuillères à proposer à bébé. 
  • Des idées de fruits et légumes.

Première semaine

Au repas du midi, on commence par proposer à bébé des légumes natures. On sert le même légume plusieurs jours de suite, et on change de légume tous les 2 ou 3 jours. On se limite à quelques cuillères de purée, et on complète toujours le repas par du lait (maternel ou infantile). L’objectif est d’habituer bébé a ces nouveaux aliments, tant du point de vue du goût et de la texture que du point de vue digestif.

Par exemple, on va proposer 2 jours de la purée de carottes. Puis 2 jours de purée de courgettes. Et on continue avec 2 jours de purée de patate douce. A adapter selon la saison !

Deuxième semaine

On continue à proposer à bébé des légumes natures, mais on peut varier tous les jours. On peut aussi commencer à donner des mélanges de légumes déjà introduits. Petit à petit, on augmente les quantités selon l’appétit de bébé. Ça y est, on initie bébé à la variété et la diversité !

Troisième semaine

On introduit les compotes de fruits, de préférence au goûter. Il n’y a aucun problème a proposer des fruits plus tôt, mais il est souvent recommandé d’attendre deux semaines pour que bébé ne développe pas une préférence trop prononcée pour le goût sucré. Comme pour les légumes, on commence par quelques cuillères de compotes de fruits natures. Progressivement, les quantités vont augmenter et on pourra mélanger les fruits.

Le lait reste toujours la base de l’alimentation à chaque repas.

Planning diversification
Exemple de planning pour les premières semaines de diversification

Télécharger votre planning de diversification (template vide à remplir).

A partir 6 mois

Dès que votre bébé mange de bonnes quantités, ajoutez des matières grasses aux purées de légumes, à raison d’une cuillère à café. A partir de 6 mois, il est conseillé d’en ajouter à chaque repas de légumes. On peut utiliser de l’huile végétale (colza, tournesol, olive, etc.), une noisette de beurre ou un peu de crème.

Les aliments du groupe viandes, poissons, et oeufs peuvent aussi être introduits. Ils sont proposés de préférence au repas du midi, mixés seuls ou avec les légumes. La première année de bébé, on se limite à 10g de protéines animales par jour.

ℹ️ Pour savoir quand et comment introduire chaque type d’aliments, découvrez notre article complet : La diversification alimentaire: quoi ? quand ? comment ?

N’oubliez pas, votre enfant doit « goûter de tout » plutôt que « manger de tout ». Ne le forcez pas, ce n’est pas grave s’il refuse de manger un jour, tant que le lait reste en complément.

Mais surtout, ne laissez pas ce processus d’alimentation devenir trop compliqué. Nourrissez bébé avec des aliments sains et savoureux, et vous verrez qu’il sera, avec le temps, naturellement attiré par les aliments riches en nutriments qui sont bons pour lui. Donc, pas de stress ! On se détend, et on prend plaisir avec bébé pendant les repas ! 🙂

16 commentaires

  • Jessica

    Merci Clémence pour cet article qui tombe à pic! En effet, on devrait commencer la diversification avec les petits bouts d’ici un mois et évidement je me pose des tas de questions sur comment (bien) faire! 🙂

  • Mummy

    Bonjour,

    J’ai acheté une huile bio il est inscrit qu’on peut l’introduire dès 4 mois jusqu’à 36 mois est-il possible de l’introduire dés le départ? Ma fille aura 5 mois et demie à ce moment là

    • Clémence

      Bonjour,
      Oui il est possible d’introduire cette huile dès le début (c’est l’huile quintesens ?)
      Mais c’est vers 6/7 mois que cela devient indispensable d’en ajouter aux purées de légumes, afin de combler les besoins en acides gras essentiels de bébé 🙂

  • Guillaume

    Bonjour Clémence,
    Merci pour cet article très instructif.
    J’ai une petite question. Vous écrivez au début « Après 6 mois, le lait seul ne suffit plus à couvrir tous les besoins nutritionnels de bébé. », puis plus loin « rappelez-vous qu’avant 1 an, le lait maternel (ou infantile) reste l’aliment principal et suffit à couvrir leurs besoins ! « . J’ai du mal à m’y retrouver, à partir de quand le lait ne suffit plus à couvrir les besoins du nourrisson ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Clémence

      Bonjour Guillaume,
      Vous avez complètement raison. J’ai mis à jour l’article depuis sa première écriture il y a 2 ans, et j’aurais du supprimer « et suffit à couvrir leurs besoins ». Bien que le lait reste l’aliment principal et le plus important, à partir de 6 mois il est en effet recommandé d’introduire d’autres aliments que le lait pour répondre aux besoins nutritionnels de bébé 🙂

  • amélie

    Bonjour,

    comment bien gérer la diversification alimentaire alors que ma fille de 4 mois et demi va à la crèche. Elle ne prend donc pas ses repas du midi avec nous. Puis je lui donner ses premières purées le soir? N’est ce pas trop lourd avant la nuit, sachant qu’elle reprend parfois une tétée dans la nuit?

    merci par avance!!

    • Clémence

      Bonjour Amélie,
      Il n’y a pas d’interdiction à proposer les premières purées le soir, même si on recommande le midi, car parfois on ne peut pas faire autrement ! Pour le début de la diversification, ça va être de toutes petites quantités (juste quelques cuillères) ! Ce ne sera donc pas trop « lourd », mais il faut savoir que le début de la diversification peut quand même perturber le transit. Vous pouvez donc lui faire goûter de nouveaux légumes le soir (juste quelques cuillères), et au fur et à mesure elle prendra de « vrais » repas à la crèche le midi, avec les légumes qu’elle a goûté à la maison (souvent les crèches ne veulent pas donner d’aliments qui n’ont pas été goûtés à la maison car ils ne veulent pas prendre de risque, et ça complique bien les choses ! je ne sais pas quelle est la politique de votre crèche…).
      L’idéal serait quand même de proposer sa toute première purée le week-end, quand vous avez le temps et qu’elle est de bonne humeur 🙂 Et pourquoi pas commencer pendant une petite semaine de vacances si vous en avez bientôt prévu ?
      Je vous suggère d’en discuter avec les personnes qui s’occupent de votre petite, pour savoir comment elles ont l’habitude de faire et comment ça se passe avec les autres enfants 🙂 Elles sont aussi là pour vous accompagner !
      Bien à vous,
      Clémence

  • Valentine

    Bonjour, tout d’abord merci pour votre site riche en informations. Je débute la diversification pour mon fils de 6 mois, cependant je me questionne sur un point. Vous dites de débuter par un même légume 2-3 jours de suite mais sur votre planning, je vois que dès la 2e semaine, le nouvel aliment n’est proposé qu’un jour.
    Il n’est donc pas nécessaire de faire plusieurs jours pour chaque nouvel aliment ?
    Merci d’avance de votre réponse

    • Leila

      Bonjour Valentine,
      En réalité, il n’est pas nécessaire de proposer le même aliment 3 jours de suite comme on l’entend souvent. Seuls les aliments à fort potentiel allergisant (dont les principaux sont le lait, l’arachide, l’œuf, le poisson, les fruits à coque et le blé) nécessitent une introduction sous surveillance.
      Le Haut Conseil de Santé Publique recommande d’exposer l’enfant à une variété d’aliments , de manière à favoriser l’acceptation de nouveaux produits.
      Bien à vous,
      Leila

  • Elodie

    Bonjour Clémence,
    Tout d’abord je voulais remercier le site pour toutes les informations. Ça m’a énormément aidé.
    J’ai débuté la diversification alimentaire pour mon fils de 5 mois et demi, et je me posais trois questions :
    – À quel moment passer au lait 2 eme âge ?
    – Quelle quantité de lait dois-je donner ? Ils disent minimum 500ml/J, mais quelle est la quantité maximale ? Ça me parait peu 500ml si le lait seoir rester l’alimentation principale.
    – J’ai vu lorsque bébé a un repas complet diversifié, nous ne donnons pas de complément de lait ?

    Merci pour votre retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *