Foire aux questions

Âge d'introduction

Informations sur l'âge auquel on peut donner tel aliment à bébé, et pourquoi.

  • A quel âge commencer la diversification ? (et pourquoi ?)

    Selon le stade de développement de votre enfant et votre ressenti, la diversification alimentaire peut commencer entre 4 et 6 mois (révolus). Pendant cette période, la maturité digestive de bébé augmente progressivement, et il se prépare à recevoir d’autres aliments que le lait maternel ou lait infantile. Des études récentes ont montré que commencer la diversification dans cette période diminue les risques de développer des allergies alimentaires. Après 6 mois, le lait seul ne suffit plus à couvrir tous les besoins nutritionnels de bébé.

    Voir la réponse complète

  • A quel âge bébé mange des purées le soir ?

    Il n’y a pas de règle ! Certains enfants commencent à manger des purées le soir dès 6 mois, tandis que d’autres commenceront à prendre des repas solides le soir à 9 mois, ou plus. Il est important de veiller aux signes que vous donne bébé, et écouter sa faim. Si le lait ne suffit plus à bébé, ou s’il est déjà très gourmand à midi, vous pouvez commencer à lui proposer des purées de légumes au dîner, avec des féculents, afin de le rassasier.

    Voir la réponse complète

  • Légumineuses : à partir de quel âge ?

    Les légumineuses peuvent être proposées dès le début de la diversification, selon la tolérance digestive de bébé, et leur consommation est conseillée à partir de 1 an. On les introduit aux repas principaux, de préférence associées à des légumes pour faciliter la digestion et garder un bon équilibre.

    Voir la réponse complète

  • Quels sont les aliments interdits pour bébé ?

    L’objectif de la diversification alimentaire est de faire goûter une grande diversité d’aliments à bébé. Mais certains aliments ne sont pas adaptés à l’alimentation des enfants de moins de 3 ans, en raison des risques microbiologiques, des risques d’étouffement, de leur contamination aux métaux lourds ou de leur composition nutritionnelle inadaptée.

    On évitera donc de proposer à bébé :
    ❌ Le miel avant 1 an (risque de botulisme infantile).
    ❌ Les aliments crus d’origine animale (fromages au lait cru, viandes et poissons crus ou peu cuits, recettes avec de l’oeuf cru) : ils peuvent être contaminés par des bactéries et être à l’origine de graves maladies.
    ❌ Les aliments petits, ronds et durs, qui ne s’écrasent pas. On pourra adapter leur forme pour les proposer en toute sécurité : coupés, écrasés, broyés, etc.
    ⚠️ Les poissons fortement bioaccumulateurs et prédateurs (contamination aux métaux lourds).
    ⚠️ Le chocolat, à limiter du fait de sa teneur en nickel.
    ⚠️ Les aliments qui contiennent de la caféine.

    De manière générale, afin d’essayer de donner de bonnes habitudes alimentaires à votre bébé, il est préférable d’éviter ou limiter les produits sucrés (ex : gâteaux sucrés, bonbons, crèmes desserts, glaces, sodas etc.), les produits trop salés (ex : biscuits apéritifs), les fritures, les charcuteries et les produits ultra-transformés.

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge bébé peut manger du chocolat ?

    Il n’y a aucune recommandation officielle quant à l’âge d’introduction du chocolat dans l’alimentation de nos bébés. Cependant, le chocolat est déconseillé car il renferme de la théobromine et de la caféine, deux stimulants du système nerveux. L’HASP conseille aussi de limiter sa consommation chez les enfants en bas âge à cause de sa teneur en nickel. Ainsi, le chocolat étant tout de même synonyme de plaisir, il est préférable de ne pas en présenter trop tôt, et de l’offrir en petites quantités de manière occasionnelle.

    Voir la réponse complète

  • Peut-on donner des céréales complètes à bébé de 1 an ?

    Dès 12 mois, vous pouvez proposer des céréales complètes (ou demi-complètes), mais en petite quantité et de façon progressive. Quelques astuces permettent de les rendre plus digestes, comme les faire tremper ou les cuire « à la créole » (dans un grand volume d’eau).

    Voir la réponse complète

  • Faut-il donner des féculents « blancs » ou « complets » à bébé ?

    Dès 6 mois, on peut donner à bébé tous les féculents avec ou sans gluten. En général, on commence par les féculents les plus digestes, qui se mixent bien dans une purée. Ce sont les tubercules : pommes de terre et patates douces. On peut également commencer à proposer des céréales, tout en douceur (floraline, riz basmati, semoule, polenta…). Commencez d’abord par les blanches, qui sont plus digestes. Quand la digestion sera bien installée, vous pourrez introduire des céréales demi-complètes.

    Voir la réponse complète

  • Quand introduire le gluten dans l’alimentation de bébé ?

    Le gluten peut-être introduit dès le début de la diversification alimentaire, entre 4 et 6 mois. D’après les dernières recommandations, il est inutile d’attendre dans l’optique d’éviter la maladie cœliaque, au contraire.

    Voir la réponse complète

  • Arachides pour bébé : à quel âge et sous quelle forme ?

    L’arachide (ou cacahuètes) est un allergène majeur. Et il n’y a pas de raison de retarder son introduction, elle peut donc être proposée dès le début de la diversification alimentaire de bébé. On la propose sous une forme adaptée au niveau de la texture : en purée ou beurre de cacahuètes, en farine, ou en poudre incorporée dans des recettes !

    Voir la réponse complète

  • Comment introduire l’oeuf dans l’alimentation de bébé ?

    L’oeuf peut être introduit dans l’alimentation de bébé dès le début de la diversification, et il est conseillé d’en proposer dès 6 mois. Il fait partie de la famille des protéines animales, que l’on propose de préférence au repas de midi.

    Quantités à donner à bébé par repas (1 à 2 fois par semaine) :
    * dès 6 mois : 1/4 d’oeuf
    * dès 9 mois : 1/3 d’oeuf
    * dès 12 mois : 1/2 oeuf
    * dès 24 mois : 1 oeuf entier

    Avant 2 ans, on propose toujours l’oeuf bien cuit (oeuf dur, omelette, ou intégré à des recettes de gâteaux ou flans). On peut proposer à la fois le jaune et le blanc.

    Voir la réponse complète

  • Bébé peut-il manger comme nous, même si ce n’est pas toujours équilibré ? (protéines le soir, plats sans légumes …)

    Jusqu’à 3 ans, votre enfant a encore des besoins spécifiques. Même s’il ressemble à un petit adulte miniature, ce n’est pas le cas. Il a encore des besoins nutritionnels qui ne sont pas les mêmes que les vôtres. Il faut donc prendre quelques précautions, même si vous pouvez relâcher la pression sur certains aspects.

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge peut-on ajouter du sel dans les repas de bébé ?

    Il est déconseillé de saler les aliments des enfants en bas-âge. Ses besoins en sodium sont entièrement couverts par le lait et les aliments, et il vaut mieux éviter les excès. Cela-dit, occasionnellement, bébé peut consommer des aliments naturellement salés, par exemple un peu de fromage contenant forcément un peu de sel… ce n’est pas si grave. L’essentiel est de ne pas créer une dépendance aux aliments salés.

    Pour diversifier les goûts, rehausser les plats et pour éviter le sel, vous pouvez utiliser des épices (cumin, curry, paprika…), des herbes aromatiques (persil, ciboulette, thym…), de l’échalote, de l’ail ou de l’oignon…

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge peut-on rajouter du sucre dans les recettes de bébé ?

    Le corps à besoin de glucides pour son bon fonctionnement, mais c’est le sucre ajouté qui est incriminé dans plusieurs pathologies (obésité, caries, diabète, etc.), surtout s’il est consommé en grande quantité. Il est donc préférable de retarder l’introduction du sucre, et l’éviter tant que possible avant les 12 mois de bébé. Ce n’est pas grave s’il arrive à votre bébé d’en consommer occasionnellement (gâteau légèrement sucré de temps en temps, jus …). Mais il ne faut pas que cela deviennent la règle, et il faut bien entendu faire attention aux quantités. 😉

    Voir la réponse complète

  • Après 1 an, lait de vache ou lait de croissance ?

    A 1 an, si vous n’allaitez pas, il est temps de changer de lait, et laisser le lait 2e âge pour du lait de croissance. Le principal avantage du lait de croissance par rapport au lait entier est qu’il est enrichi en fer !

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge peut-on proposer des fromages au lait cru ?

    Il n’y a pas de consensus sur l’âge auquel on peut proposer des fromages au lait cru. Cela dépend notamment de la maturité du microbiote intestinal de l’enfant. En tout cas, ils sont fortement déconseillés avant 3 ans, à cause des risques bactériologiques (listera, salmonelles, E. Coli, etc.). Avant 3 ans, il est donc préférable de proposer des fromages pasteurisés, ou à pâte pressée cuite.

    Voir la réponse complète

  • Quels aliments introduire à 4 mois ?

    Au tout début de la diversification alimentaire, on propose de préférence des purées de légumes natures. On commence par les légumes moins riches en fibres, plus faciles à digérer (carottes, courgettes, brocolis, potiron, haricots verts, etc.). Si bébé les tolère bien, on peut introduire petit à petit des légumes plus riches en fibres, plus difficiles à digérer (poivron, chou-fleur, etc.).

    1 à 2 semaines après les légumes, on introduit les fruits. Ils apportent plein de vitamines, des minéraux et des fibres. Au début, on les propose cuits, en compote.

    A 4 mois, le lait (maternel ou infantile) reste le plus important pour bébé, et suffit à couvrir tous ses besoins nutritionnels !

    Voir la réponse complète

  • A partir de quand proposer autre chose qu’une tétée ou un biberon de lait le matin ?

    Dès 6 mois, ou dès que bébé montre l’intérêt à consommer autre chose que le lait, vous pouvez tout à fait introduire un petit apport céréalier. Cela va constituer un apport de glucides complexes, qui va pouvoir l’aider à tenir jusqu’au prochain repas, comme un petit-déjeuner d’enfant et d’adulte. Si jamais le petit apport céréalier ne suffit pas, vous pouvez aussi introduire des petits morceaux de fruits.

    Voir la réponse complète

  • A partir de quel âge peut-on ajouter du cacao dans le biberon ?

    Il est recommandé d’introduire le plus tard possible tout ce qui est produit sucré, dont le chocolat. Néanmoins, si cela permet à votre enfant de prendre son lait, qu’il aurait du mal à prendre s’il n’y avait pas de petit goût sucré ou chocolaté, cela peut être une option (en étant raisonnable sur les quantités). Privilégiez donc du cacao peu sucré.

    Voir la réponse complète

  • Un bébé de 9 mois peut-il manger des flocons d’avoine au petit déjeuner ?

    Bien sûr, les flocons d’avoine sont très intéressants à faire découvrir à bébé. De plus, ils sont riches en fer ! Vous pouvez les proposer mixés incorporés dans une compote, cuits dans un peu de lait, ou les intégrer à des recettes variées : pancakes, galettes, etc.

    Voir la réponse complète

  • A quel âge proposer à bébé un dessert le soir, en plus du plat et du biberon ?

    Le soir, le repas se compose de légumes et de féculents, suivi d’un laitage en dessert (lait, yaourt ou fromage). Vers ses 18 mois, vous pouvez peut-être proposer un petit fruit en plus. Mais normalement le plat (si votre enfant consomme bien les légumes et les féculents) et son laitage, devraient largement suffire.

    Voir la réponse complète