Foire aux questions

Quels aliments éviter quand bébé a des reflux (RGO) ?

Quand c’est trop, ça déborde ! Si votre petit bout a des reflux, je vous conseille de limiter la quantité des repas liquides et d’éviter les positions ou les vêtements qui compriment son estomac.

Les reflux gastro-oesophagiens (RGO) surviennent chez le nourrisson puis disparaissent autour de 12 à 18 mois, quand bébé se tient assis et debout. Soyez rassuré(e), les RGO sont bénins pour la majorité des bébés, ils sont liés à l’immaturité du muscle situé en haut de l’estomac qui permet en principe d’empêcher la remontée de son contenu acide.

Il faut bien distinguer reflux et vomissements : les reflux remontent tout seuls sans effort et peuvent parfois être accompagnés de sourires ou de rire de bébé, alors que les vomissements nécessitent un effort physique de sa part.

⚠️ Les régurgitations sévères peuvent aussi être le signe d’une allergie aux protéines de lait de vache (APLV), n’hésitez pas à en discuter avec le pédiatre qui suit votre bébé.

Voici nos conseils pour limiter les reflux de votre enfant :

Bien installer son bébé

Pensez d’abord à décompresser son petit ventre, en desserrant la couche et les vêtements juste avant de l’installer pour manger. Evitez le transat ou le siège-auto pendant et après le repas, bébé a tendance à être recroquevillé dans ces sièges, ce qui comprime son estomac et favorise les reflux !

Epaissir les purées de bébé

Pour les repas solides, je vous conseille d’éviter les préparations un peu trop liquides comme les soupes, les purées ou compote très fluides, les smoothies ou les milkshakes.

Vous pouvez proposer des purées un peu épaisses en ajoutant de la pomme de terre aux légumes, ou de la compote de pomme pour les desserts.

Les aliments acides ne favorisent pas plus les reflux chez les bébés. Il n’est donc pas nécessaire d’empêcher votre enfant de goûter à la tomate par exemple.

Plus l’estomac est rempli, plus il risque de déborder ! Ainsi, je vous conseille d’éviter de proposer de trop grandes quantités de lait et de purée au sein d’un même repas. Vous pouvez par exemple, le midi, espacer la purée du dessert et du biberon.

N’hésitez pas à vérifier que les repas ne sont pas trop conséquents pour l’âge de votre enfant en vous aidant des fiches de repas type par âge.

Le lait de bébé

Quand vient le moment de la tétée, si votre petit bout est allaité au sein, comme le lait maternel est plus rapidement digéré, le contenu de son estomac sera vite évacué. Vous pouvez continuer de donner le sein en choisissant de préférence une position d’allaitement verticale (ex : position koala).

Pendant la tétée ou le biberon, faites des pauses et prenez le temps de laisser votre bébé faire son rot. Cela va permettre d’évacuer l’air qu’il a avalé et qui a tendance à distendre son estomac.

Vous pouvez fractionner les prises des biberons jusqu’à 5 à 6 prises, si les régurgitations sont importantes. Et enfin, ne forcez pas votre bébé a finir son biberon s’il n’en veut plus.

Une autre solution est d’épaissir le lait habituel de votre bébé pour le rendre moins fluide et diminuer les régurgitations. Si vous tirez votre lait, vous pouvez l’épaissir avec une poudre épaississante que vous trouverez en pharmacie ou bien avec des céréales infantiles dès 4 mois. Et si votre bébé est nourri au lait infantile, vous pouvez choisir une formule infantile épaissie à l’amidon ou à la caroube. La caroube est une fibre qui s’épaissit au contact de l’acidité de l’estomac et qui reste liquide dans le biberon : elle est souvent plus efficace que l’amidon pour les régurgitations sévères, mais elle peut aussi entraîner des diarrhées chez certains bébés. Selon le lait choisi, il pourra alors être utile de choisir une tétine avec un débit plus important, pour éviter qu’elle ne se bouche.

La bonne position

Enfin, pensez à la gravité ! Après la tétée, son biberon ou son repas, l’estomac de votre bébé est bien rempli. Pour éviter les débordements, je vous conseille de le maintenir debout à la verticale, tout contre vous, pendant toute la digestion (soit environ 30 minutes). Ce qu’il faut éviter, c’est de trop bouger bébé, de l’allonger ou qu’il se penche en avant. Pour éviter que votre enfant soit trop agité pendant et après son repas, essayez autant que possible de le servir dans une atmosphère calme et détendue.

Concernant la sieste, la position sur le dos est conseillée et la surélévation du matelas n’est plus recommandée aujourd’hui, même pour les bébés qui ont un RGO

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *