À 6 mois, doit-on proposer des féculents à chaque repas ? A partir de quand donner des repas du soir ?

Mon fils a 6 mois et il a commencé la diversification à 4 mois. Le pédiatre me dit d’introduire les légumes le soir qu’à partir de 8mois (et de rester au biberon jusque là) et par contre de mettre des féculents dès maintenant à chaque repas du midi. Or, je fais le batch cooking 6-8mois et il n’y a pas de féculents (sauf pomme de terre parfois) et par contre il y a un repas le soir… Du coup je ne sais pas quoi faire et surtout mon fils se réveille de nouveau la nuit depuis quelques jours parce qu’il a faim mais il semble manger pourtant à sa faim aux repas… Merci pour votre aide !

Question de Estelle

Dès le début de la diversification alimentaire, on peut en effet commencer à introduire les féculents : pomme de terre, petits pois, patate douce, maïs, etc. 

Et les menus du programme utilisent ces féculents dans les recettes, en variant selon les repas. 

Pour les féculents céréaliers (pâtes, semoule, riz, quinoa, etc.), le PNNS recommande de les introduire à partir de 8 mois. Même si on peut en proposer en petites quantités un peu avant, ou sous forme de farine dans le biberon par exemple. 

On parle bien d’introduction, à cet âge les féculents ne sont donc pas obligatoires à chaque repas, sauf si votre bébé est un petit mangeur et qu’il ne grossit pas assez. Dans ce cas, vous pouvez ajouter des féculents pour ajouter un peu d’énergie dans les recettes où il n’y en a pas du tout (par exemple de la pomme de terre). 

A noter que certains légumes sont déjà beaucoup plus riches que d’autres, comme le potimarron ou le panais en comparaison d’une courgette ou d’épinards.

Concernant le repas du soir, il n’existe pas de règle sur l’âge d’introduction. Certains enfants commencent à manger des purées le soir dès 6 mois, tandis que d’autres commenceront à prendre des repas solides le soir à 9 mois, ou plus. Votre pédiatre vous recommande 8 mois et vous pouvez l’écouter. Je vous dirais surtout qu’il est important de veiller aux signes que vous donne bébé, et écouter sa faim. 

Si vous avez l’impression que le lait ne suffit plus à bébé, et qu’il se réveille à cause de la faim, pourquoi pas lui proposer un dîner plus rassasiant avec une purée de légumes en plus du biberon, éventuellement avec féculent, ou des céréales dans le biberon si vous n’allaitez pas.

Par rapport aux menus du programme « Cuisinez pour bébé », si vous ne proposez pas les repas du soir, vous pouvez très bien réaliser la session de batch cooking et congeler les repas pour 2 semaines, quitte à rajouter des protéines animales dans les petits pots initialement prévus pour le soir. Vous pouvez ainsi choisir les sessions qui vous inspirent le plus. Et vous pouvez par exemple cuisiner 2 semaines d’affilées, puis 2 semaines de pauses avec les repas prêts, ce qui vous permettra de bien varier les légumes selon les semaines. 

En conclusion, vous pouvez très bien adapter les menus de batch cooking à vos besoins, l’important étant surtout de prêter attention à votre bébé et ses besoins !

Clémence Maumené

Clémence Maumené
Fondatrice de « Cuisinez pour bébé »
Ingénieur agroalimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *