Foire aux questions

Quantités et proportions

Repères sur les quantités et proportions de chaque aliment à proposer à bébé.

  • Faut-il donner chaque nouvel aliment 3 jours de suite ?

    En réalité, lors de la diversification alimentaire de bébé, vous n’avez pas besoin d’introduire chaque nouveau légumes pendant 2 ou 3 jours : c’est une idée très largement répandue, mais pas nécessaire. Il est même recommandé de varier au maximum l’alimentation de bébé, pour lui faire découvrir plein de nouveaux goûts et nouvelles textures !

    Seuls les aliments à fort potentiel allergisant (dont les principaux sont le lait, l’arachide, l’œuf, le poisson, les fruits à coque et le blé) nécessitent une introduction sous surveillance. Pour les autres aliments, vous pouvez varier chaque jour !

    Voir la réponse complète

  • Quelle quantité de viande à 6 mois ? 9 mois ? 12 mois ? 18 mois ? 2 ans ?

    Les protéines animales (viande, poisson, oeuf) sont conseillées à partir de 6 mois. Et il est important de bien veiller à respecter les quantités journalières recommandées : 10g dès 6 mois, 20g dès 12 mois, et 30g dès 2 ans. On les propose une seule fois par jour, et de préférence le midi !

    Voir la réponse complète

  • Faut-il donner de la viande tous les jours à bébé ?

    Le PNNS recommande de donner 10g de viande ou poisson (ou ¼ d’oeuf) par jour à bébé, de préférence au repas de midi. Mais doit-on lui proposer des protéines animales tous les jours ? Non, ce n’est pas une obligation ! On proposera généralement : de la viande 2 fois par semaine, du poisson 2 fois par semaine, et de l’oeuf 1 fois par semaine. Les autres jours, il est tout à fait possible de proposer un repas végétarien, ou proposer à nouveau une viande, un poisson ou de l’oeuf.

    Voir la réponse complète

  • A quel âge bébé mange des purées le soir ?

    Il n’y a pas de règle ! Certains enfants commencent à manger des purées le soir dès 6 mois, tandis que d’autres commenceront à prendre des repas solides le soir à 9 mois, ou plus. Il est important de veiller aux signes que vous donne bébé, et écouter sa faim. Si le lait ne suffit plus à bébé, ou s’il est déjà très gourmand à midi, vous pouvez commencer à lui proposer des purées de légumes au dîner, avec des féculents, afin de le rassasier.

    Voir la réponse complète

  • Bébé mange peu, va-t-il avoir des carences ?

    Lors de certaines périodes, comme les poussées dentaires, il arrive que bébé mange peu. Tant que bébé boit bien sont lait (minimum 500mL par jour), il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les carences. Le lait reste l’aliment principal de bébé jusqu’à 1 an. Mais si le problème est persistent, n’hésitez pas à en discuter avec votre pédiatre.

    Voir la réponse complète

  • Mon bébé diversifié boit toujours beaucoup de lait après le repas, est-ce normal ?

    L’idéal est de laisser les enfants gérer leur appétit : c’est eux qui sont à même de savoir ce qui se passe dans leur corps, et s’ils ont encore besoin de manger. Néanmoins, plusieurs questions se posent sur la composition des repas : est-ce qu’il y a des féculents et protéines aux repas ? Est-ce que les quantités sont suffisantes ? Quelles sont les textures proposées ? Est-ce que votre bébé boit suffisamment d’eau ?

    Voir la réponse complète

  • Bébé peut-il manger comme nous, même si ce n’est pas toujours équilibré ? (protéines le soir, plats sans légumes …)

    Jusqu’à 3 ans, votre enfant a encore des besoins spécifiques. Même s’il ressemble à un petit adulte miniature, ce n’est pas le cas. Il a encore des besoins nutritionnels qui ne sont pas les mêmes que les vôtres. Il faut donc prendre quelques précautions, même si vous pouvez relâcher la pression sur certains aspects.

    Voir la réponse complète

  • Bébé mange moins depuis qu’il mange des morceaux, est-ce normal ?

    Oui, c’est assez normal. Quand votre enfant commence à manger des morceaux, c’est une alimentation plus volumineuse. Par exemple : si votre bébé mangeait 200g de purée, et que vous mettez ces 200g en morceaux dans l’assiette, elle semble bien plus importante ! La mastication demande aussi plus d’énergie, ce qui peut fatiguer votre bébé. Mais pas d’inquiétude, cela ne veut pas dire que votre bébé ne mange pas assez !

    Voir la réponse complète

  • Comment savoir si bébé mange trop le soir ?

    À environ 1 an, la capacité de l’estomac d’un enfant est d’environ 250 mL. Il faut toujours se fier à l’appétit de son enfant, et écouter son sentiment de satiété. Mais plusieurs questions se posent : comment se passent les autres repas de la journée, et quel est la courbe de poids de votre enfant ?

    Voir la réponse complète

  • Quelle quantité de lait par jour pour bébé ?

    Voici les repères des quantités journalières de lait recommandées pour bébé : entre 4 et 6 mois, bébé boit entre 700 et 800 mL de lait par jour (maternel ou 1er âge). A partir de 6 mois, lorsque la diversification alimentaire est installée et que bébé commence à prendre des repas complets, les quantités journalières recommandées sont entre 500 et 800 mL de lait (maternel ou 2ème âge) et produits laitiers (yaourts, fromages et autres laitages). Jusqu’à 3 ans, il est toujours recommandé de proposer chaque jour au minimum 500 mL de lait à votre enfant.

    Voir la réponse complète

  • Faut-il préférer un fruit ou un laitage en dessert, si il y a de la viande dans le petit pot ?

    Lors de la diversification alimentaire de bébé, le but est de faire découvrir à l’enfant les aliments solides. Et petit à petit bébé va remplacer le lait au profit de ces aliments solides. Lorsqu’on commence à introduire les protéines sous leur forme « solide » (viande, poisson ou oeuf), on va donc délaisser la portion de lait du midi, qui apportaient les protéines sous forme « liquide ». On préfèrera alors, à ce moment-là, le dessert à base de fruits : des fruits cuits sous forme de compote, ou sous forme crue, mixés ou sous forme de morceaux. En effet, la structure d’un repas du midi bien diversifié pour un enfant, c’est : un plat de légumes (2/3) + féculents (1/3) + protéines, suivi d’un dessert de fruits. Et on conservera plutôt les apports lactés pour le matin, le goûter et le soir dans un premier temps. Et petit à petit, le soir ou au goûter, on pourra remplacer le lait liquide par un laitage, la version solide du lait.

    Voir la réponse complète

  • A 1 an, est-ce suffisant de donner une tétée ou un biberon uniquement le matin et le soir ?

    Pour un bébé de 1 an, une tétée ou un biberon matin et soir, soit deux fois par jour, peuvent suffire. Le midi, vous pouvez compléter le repas par un dessert de fruits : des fruits crus ou cuits, en compote ou en morceaux. Au goûter, il est possible de proposer un laitage comme un yaourt nature.

    Voir la réponse complète

  • Doit-on donner à bébé des céréales ou des féculents à chaque repas ?

    Les féculents regroupent à la fois les céréales (blé, maïs, seigle, orge, avoine, etc.), les tubercules (pomme de terre, patate douce, etc.) et les légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots, etc.). Et on conseille en général de consommer des féculents à chaque repas. Tout ces aliments constituent l’apport en glucides complexes, des sucres qui « durent longtemps », de l’énergie qui va nous permettre d’être rassasiés entre deux repas ! Il en faut donc à chaque repas, mais attention de ne pas donner de doublon. Si vous donnez de la pomme de terre, ce n’est pas la peine de donner du riz. C’est soit l’un, soit l’autre.

    Voir la réponse complète

  • Bébé mange très peu le soir : est-ce grave ?

    La plupart des enfants sont fatigués tôt le soir : ils ont passé une sacrée journée, ils ont bougé dans tous les sens, etc. Si bébé mange peu, vous pouvez donc essayer différentes stratégies :
    – Avancer l’heure du dîner, pour que votre bébé soit moins fatigué.
    – Lui faciliter la tâche en lui proposant des textures qui demandent moins d’énergie à la consommation : purées lisses ou soupes par exemple.
    – Lui servir des petites quantités, pour que bébé ne soit pas effrayé par une quantité qu’il n’arrivera pas à manger.

    Dans tous les cas, si il mange bien aux autres repas, n’ayez pas d’inquiétude s’il mange moins le soir.

    Voir la réponse complète

  • Quelle quantité minimale de fruits et légumes pour éviter les carences ?

    Jusqu’à 12 mois, l’introduction des solides, que ce soit en purée ou texturée avec des morceaux, quelle que soit la méthode de diversification, est vraiment une phase de découverte d’autre chose que le lait. Le lait jusqu’à 12 mois permet de couvrir les besoins nutritionnels. On n’est donc pas dans un objectif de quantité, mais de découverte. Et plus les quantités de lait vont diminuer, plus ses besoins seront importants pour les autres aliments, dont les fruits et légumes.

    Voir la réponse complète

  • Doit-on toujours mesurer la quantité de viande pour bébé ?

    Sans se prendre trop la tête, on veille à proposer à bébé des quantités de protéines adaptées, pas en excès. Parfois, vous ferez un plat familial et lui servirez une part dont vous ne connaissez pas la quantité de viande. Par exemple, si vous lui servez une part de lasagnes au boeuf, proposez des légumes à côté, afin que votre enfant ne mange pas que des lasagnes ni trop de boeuf. Il pourra goûter le plat que vous avez cuisiné plutôt que d’avoir pile-poil la bonne dose de protéines, et c’est aussi intéressant ! De façon raisonnable, vous pouvez donc tout à fait lui donner les mêmes repas que vous, mais à compléter avec des légumes pour que ce ne soit pas uniquement des féculents et des protéines dans l’assiette.

    Voir la réponse complète

  • Quelle quantité proposer aux repas du midi et du soir à un enfant à partir de 2 ans ?

    L’idéal serait qu’on se fie uniquement à l’appétit de nos enfants et qu’on arrive à repérer le moment où ils n’ont plus faim. Du coup, on s’adapterait uniquement à la quantité qu’ils ont décidé de bien vouloir manger. La composition des repas est sensiblement la même qu’à partir de 12 mois. Vous pouvez par exemple vous référer à nos fiches mémo.

    Voir la réponse complète

  • À 6 mois, doit-on proposer des féculents à chaque repas ?

    Dès le début de la diversification alimentaire, on peut commencer à introduire les féculents : pomme de terre, petits pois, patate douce, maïs, etc. On parle bien d’introduction, à cet âge les féculents ne sont donc pas obligatoires à chaque repas, sauf si votre bébé est un petit mangeur et qu’il ne grossit pas assez. Petit à petit, et au fur et à mesure que les quantités ingérées par bébé augmentent, ils vont devenir nécessaires pour la satiété, vous allez proposer d’autres types de féculents (riz, pâtes, semoule, quinoa, etc.), et ils pourront être proposés à chaque repas !

    Voir la réponse complète

  • Quelles sont les proportions adaptées pour le repas de bébé à 7 mois ?

    A 7 mois, de manière générale, on recommande ⅔ de légumes pour ⅓ de féculents, avec 10g de protéines animales le midi. Ce sont ici des repères, puisqu’il n’est pas obligatoire d’ajouter des féculents ou des protéines animales à chaque repas. A cet âge, il s’agit en effet plutôt d’une introduction des aliments. Vous pouvez consulter nos fiches mémo avec les repas types pour un bébé de 6 à 8 mois.

    Voir la réponse complète