Foire aux questions

Au moment des repas

Petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner... Des conseils divers pour faire des repas un moment de plaisir et de partage, et savoir quoi proposer à bébé pour lui proposer des repas équilibrés.

  • Faut-il ajouter des céréales dans le biberon pour aider bébé à faire ses nuits ?

    Les céréales « spéciales nuit » contiennent des plantes qui ont un effet relaxant pour votre bébé. Oui, elles peuvent être utilisées le soir à distance du coucher pour faciliter l’endormissement. Cependant, elles ne sont pas une solution miracle pour aider bébé à faire ses nuits car la faim n’est pas toujours la raison des réveils nocturnes.

    Les réveils peuvent être liés à la faim en lien avec des apports insuffisants en journée. Mais aussi au cycle de sommeil normal de bébé ou à un sentiment de séparation.

    Pour améliorer le sommeil de votre bébé, vous pouvez ajuster ses apports nutritionnels du jour et créer un rituel du soir pour l’aider à s’endormir seul et à lui faire comprendre qu’il vous retrouvera demain.

    Voir la réponse complète

  • Bébé peut-il boire du jus de fruits ?

    Le jus de fruit est considéré comme une boisson sucrée, et non comme une portion de fruit. Comme le sucre est à limiter chez bébé, le jus de fruit n’est pas recommandé !

    A la place du jus, on peut proposer :

    ✅ De l’eau ou le lait habituel de bébé
    ✅ Un fruit frais ou une compote
    ✅ Une citronnade maison (sans sucre) pour les grandes occasions.

    Voir la réponse complète

  • Doit-on donner à boire de l’eau à bébé ?

    Avant 6 mois, l’allaitement (lait maternel ou infantile) suffit à couvrir les besoins en eau de votre bébé. A partir de 6 mois, vous pouvez commencer à proposer de l’eau à votre bébé. En effet, au fur et à mesure que bébé prend de vrais repas, la quantité de lait qu’il boit diminue et il faut compenser l’apport hydrique. N’hésitez pas à en proposer régulièrement, surtout en cas de chaleur ou si bébé souffre de diarrhées, fièvres ou vomissements !

    Voir la réponse complète

  • Les oléagineux : peut-on en donner à son bébé ?

    Oui, il est tout à fait possible de proposer des oléagineux à son bébé, du moment que leur forme est adaptée pour limiter les risques d’étouffement, ces aliments étant généralement petits, ronds et durs. Par exemple :
    – sous forme de poudre (par exemple 1 c. à café de poudre d’amandes dans la compote ou un gâteau)
    – sous forme de purée d’oléagineux (par exemple 1 c. à café de purée de noisettes dans un yaourt ou une compote)

    Voir la réponse complète

  • Comment repérer quand bébé a faim ou qu’il est rassasié ?

    Les nourrissons sont très à l’écoute de leurs sensations alimentaires et il est important de bien les respecter pour favoriser une croissance harmonieuse.

    Signes de faim :
    – bébé ouvre la bouche,
    – il montre du doigt des aliments ou sa chaise haute,
    – il tente d’attraper son assiette,
    – il se penche vers son plat,
    – il cherche à prendre lui-même la nourriture avec ses doigts.

      Signes de satiété :
      – Ralenti la vitesse de déglutition ou mange moins vite
      – S’endort
      – il se laisse distraire,
      – il mange moins vite,
      – il refuse la cuillère en la repoussant avec sa main,
      – il ferme sa bouche quand on approche la cuillère,
      – il recrache les aliments.

    Voir la réponse complète

  • Peut-on donner des fruits exotiques à un bébé ?

    Que ce soit sur l’île de la Réunion, en Guadeloupe, en Martinique ou dans les autres DROM-COM (ex DOM-TOM), les fruits tropicaux sont disponibles toute l’année. Depuis 2019, les recommandations nutritionnelles pour la diversification alimentaire ont confirmé qu’il présentait un intérêt de proposer toutes ces variétés de fruits dès le début de la diversification, soit entre 4 et 6 mois. Y compris les fruits dits « exotiques » !

    Voir la réponse complète

  • Peut-on ajouter des épices dans les plats de bébé ?

    C’est au moment de la diversification alimentaire que va se construire la « bibliothèque » de saveurs de l’enfant… il serait dommage de ne pas y introduire les épices ! Il faudra simplement les intégrer progressivement et être observateur, en commençant par les herbes aromatiques et les épices douces, justement dosées. Par exemple : la cannelle, la vanille, le paprika doux ou encore le curry, le cumin ou le curcuma.

    Voir la réponse complète

  • Quels sont les aliments interdits pour bébé ?

    L’objectif de la diversification alimentaire est de faire goûter une grande diversité d’aliments à bébé. Mais certains aliments ne sont pas adaptés à l’alimentation des enfants de moins de 3 ans, en raison des risques microbiologiques, des risques d’étouffement, de leur contamination aux métaux lourds ou de leur composition nutritionnelle inadaptée.

    On évitera donc de proposer à bébé :
    ❌ Le miel avant 1 an (risque de botulisme infantile).
    ❌ Les aliments crus d’origine animale (fromages au lait cru, viandes et poissons crus ou peu cuits, recettes avec de l’oeuf cru) : ils peuvent être contaminés par des bactéries et être à l’origine de graves maladies.
    ❌ Les aliments petits, ronds et durs, qui ne s’écrasent pas. On pourra adapter leur forme pour les proposer en toute sécurité : coupés, écrasés, broyés, etc.
    ⚠️ Les poissons fortement bioaccumulateurs et prédateurs (contamination aux métaux lourds).
    ⚠️ Le chocolat, à limiter du fait de sa teneur en nickel.
    ⚠️ Les aliments qui contiennent de la caféine.

    De manière générale, afin d’essayer de donner de bonnes habitudes alimentaires à votre bébé, il est préférable d’éviter ou limiter les produits sucrés (ex : gâteaux sucrés, bonbons, crèmes desserts, glaces, sodas etc.), les produits trop salés (ex : biscuits apéritifs), les fritures, les charcuteries et les produits ultra-transformés.

    Voir la réponse complète

  • Jusqu’à quel âge le biberon du soir peut être maintenu ?

    Il n’y a pas de pression à se mettre : il n’y a pas de norme absolue à respecter car chaque parent et chaque enfant sont différents. Au-delà de 15 mois, on peut se poser la question : pourquoi il y a toujours ce biberon le soir ? Est-ce un besoin nourricier ou un besoin affectif ? La réponse à cette question est différente selon si le biberon est au repas ou non.

    Voir la réponse complète

  • A partir de quand proposer autre chose qu’une tétée ou un biberon de lait le matin ?

    Dès 6 mois, ou dès que bébé montre l’intérêt à consommer autre chose que le lait, vous pouvez tout à fait introduire un petit apport céréalier. Cela va constituer un apport de glucides complexes, qui va pouvoir l’aider à tenir jusqu’au prochain repas, comme un petit-déjeuner d’enfant et d’adulte. Si jamais le petit apport céréalier ne suffit pas, vous pouvez aussi introduire des petits morceaux de fruits.

    Voir la réponse complète

  • Comment aider bébé à se concentrer sur son repas, sans jouets ou distractions ?

    Très souvent, les bébés qui jouent au repas ont besoin d’être sollicités manuellement. Dans ce cas, vous pouvez essayer de le laisser manger davantage en autonomie : lui proposer des couverts, des cuillères pré-remplies, des aliments à manger avec les doigts, etc. Cela va lui permettre d’occuper ses mains et se concentrer sur son repas.

    Voir la réponse complète

  • Bébé peut-il manger comme nous, même si ce n’est pas toujours équilibré ? (protéines le soir, plats sans légumes …)

    Jusqu’à 3 ans, votre enfant a encore des besoins spécifiques. Même s’il ressemble à un petit adulte miniature, ce n’est pas le cas. Il a encore des besoins nutritionnels qui ne sont pas les mêmes que les vôtres. Il faut donc prendre quelques précautions, même si vous pouvez relâcher la pression sur certains aspects.

    Voir la réponse complète

  • Pourquoi mon bébé a-t-il besoin d’être distrait lorsqu’il mange ?

    Un bébé qui s’ennuie à table, c’est probablement un bébé qui n’est pas assez stimulé. C’est peut-être le signal qu’il faut passer à l’étape suivante au niveau alimentaire : augmenter la « difficulté » des morceaux, varier les textures, le laisser utiliser ses couverts…Ce sont des pistes à explorer, pour emmener son bébé vers davantage d’autonomie.

    Voir la réponse complète

  • Quel petit-déjeuner proposer à bébé à partir de 1 an ?

    Dès 12 mois, on essaye toujours de proposer à bébé au petit-déjeuner : un apport lacté (tétée, biberon ou yaourt) + une dose d’énergie (tartine de pain beurré, pancakes, flocons d’avoine, etc.) + une dose de vitamines (fruits crus en morceaux ou mixés, compote). Cela permet de démarrer la journée avec un bon repas équilibré et plein de vitalité !

    Voir la réponse complète

  • Faut-il préférer un fruit ou un laitage en dessert, si il y a de la viande dans le petit pot ?

    En dessert, il est préférable de proposer une compote, des petits morceaux de fruits (selon les capacités de bébé) ou un fruit cru mixé afin d’apporter de la vitamine C et des fibres. Le midi la viande, le poisson ou l’oeuf apportent suffisamment de protéines. Il n’est donc pas nécessaire de servir un laitage qui apporterait des protéines supplémentaires. On pourra aussi progressivement supprimer le biberon du midi et augmenter les quantités de lait sur les autres repas.

    Voir la réponse complète

  • Un bébé de 9 mois peut-il manger des flocons d’avoine au petit déjeuner ?

    Bien sûr, les flocons d’avoine sont très intéressants à faire découvrir à bébé. De plus, ils sont riches en fer ! Vous pouvez les proposer mixés incorporés dans une compote, cuits dans un peu de lait, ou les intégrer à des recettes variées : pancakes, galettes, etc.

    Voir la réponse complète

  • Quel petit déjeuner donner à un enfant à partir de 2 ans ?

    À 2 ans, en général, vous êtes passé à un lait de croissance ou lait entier. Vous pouvez le proposer à la tasse ou au bol, ou encore au biberon. Ensuite, vous pouvez ajouter un produit céréalier : une petite tartine de pain de bonne qualité, une cracotte, un pancake, etc. Vous pouvez aussi proposer un fruit, idéalement cru pour conserver ses vitamines : kiwi, clémentine, poire, abricot… selon la saison !

    Évitez tant que possible les céréales sucrées, cela n’apporte pas grand-chose d’intéressant, et ça ne tient pas au ventre non plus.

    Voir la réponse complète