Bébé mange des morceaux : apprentissage de la mastication avec des pancakes

Textures et morceaux : apprentissage de la mastication par bébé

Quand bébé peut-il manger des morceaux ? Comment aider bébé à manger des morceaux ? Quelles textures proposer en fonction de l’âge de bébé ? Comment apprendre à bébé à mastiquer ?

Anna (@seedsandcarry), orthophoniste et membre du réseau de professionnels de santé « DME International », répond à ces questions. Dans cet article, elle nous partage ses connaissances sur le développement des capacités oro-motrices de bébé, afin de faire le lien entre les différentes étapes de l’apprentissage de la mastication et le type d’aliments que vous pouvez proposer à bébé selon l’âge !

Progression des textures alimentaires en fonction des possibilités oro-motrices de bébé : faisons le point !

Développement des compétences oro-motrices : à chaque âge, sa texture !

Le corps humain est une fabuleuse machine. A mesure que la colonne vertébrale de bébé se déroule, les habiletés corporelles et buccales de votre bébé se développent. Par conséquent, ses compétences en succion, en mastication, en parole s’accroissent également. 

Les habiletés de bébé se mettent en place progressivement et à chacune de ces étapes, vous allez pouvoir lui proposer des textures alimentaires qui vont lui permettre de se nourrir convenablement tout en lui permettant de mettre en place une bonne mastication, de bonnes compétences pour boire et un bon placement de la langue et des lèvres. Toutes ces étapes sont franchies par la plupart des bébés ; certains bébés ont besoin de plus de temps que d’autres. Restez dans l’observation des possibilités de votre bébé et adaptez-vous à celles-ci !

Avant la naissance : déglutition de liquides

Avant la naissance, bébé met en place de nombreux mécanismes pour être capable après la naissance de coordonner la succion, la déglutition et la respiration ; il est déjà capable de déglutir le liquide amniotique, à partir de 34 SA. 

Dès la naissance : mécanisme de succion

Après sa naissance, bébé utilise sa succion réflexe pour se nourrir et faire venir le lait ; le mécanisme succion/déglutition/respiration est bien en place et grâce à de multiples entraînements, bébé se muscle et gagne en tonicité buccale. 

Vers 4 mois : maintien de la tête et textures lisses

Vers 4 mois, bébé est capable de maintenir sa tête, ce qui lui permet de faire un bond en avant ; sa mandibule grandit, permettant à la langue d’avoir plus d’espace de mouvement. Parallèlement, bébé commence à s’exercer pour attraper des objets avec ses mains et les porter à la bouche ce qui va lui permettre de faire de nouvelles expériences sensorielles puisque, jusque-là, bébé n’a reçu en bouche que des aliments liquides.

Certains médecins recommanderont de démarrer la diversification alimentaire à cet âge. Bébé va être en mesure d’expérimenter la texture liquide épaissie et bien lisse. Il pourra se régaler avec une petite purée de brocoli ou de patate douce par exemple.

Vers 6/7 mois : position assise et ébauche de mastication

Vers 6/7 mois, bébé acquiert une bonne maîtrise du tronc et de la tête ce qui lui permet d’avoir une posture assise stable, sans maintien ni effort. Le contrôle de la mâchoire est de plus en plus performant ce qui lui permet de faire des mouvements de bas en haut, comme une ébauche de mastication qui lui permet d’écraser grossièrement les aliments.

Les lèvres commencent à bouger de façon indépendante ce qui permet à la nourriture d’être mieux maintenue en bouche (c’est d’ailleurs à cet âge que la plupart des bébés vont commencer à babiller en produisant des syllabes reconnaissables comme /bababa/ ou /mamama/ ! Ces sons nécessitent les mêmes mouvements que ceux utilisés lorsque bébé commence à maîtriser la mastication !). 

Il est possible de commencer à proposer à bébé des aliments facilement écrasables par bébé entre sa langue et son palais : des languettes d’omelette, des pancakes bien fondants (comme ceux à la banane ou aux épinards), des frites de patates douces, des languettes d’avocat ou de mangue bien mûres…

Entre 7 et 10 mois : perfectionnement des mouvements de langue

Entre 7 et 10 mois, bébé se perfectionne toujours plus ! 

  • La langue est de plus en plus mobile dans la bouche : bébé commence à pouvoir déplacer l’aliment du centre vers les gencives et des gencives vers le centre. 
  • Les lèvres sont de plus en plus toniques et leur fermeture permet à l’aliment une fois mastiqué d’être propulsé en arrière.
  • Le réflexe nauséeux est de mieux en mieux maîtrisé et recule en fond de bouche.

C’est parce que ses mouvements deviennent de plus en plus précis que bébé va être capable de manger des aliments légèrement moins fondants, et présentés en morceaux plus petits (bébé va parallèlement progresser dans ses compétences pour attraper les petites choses avec sa pince pouce/index). 

Vous allez pouvoir lui proposer des aliments tels que des framboises, des fraises coupées en deux ; certains morceaux de viande filandreux seront bien appréciés à cet âge également. Les galettes de légumes et les harchas de thon au persil auront une texture que bébé pourra commencer à expérimenter.

Entre 10 et 12 mois : mastication tonique et coordonnée

Entre 10 et 12 mois, bébé progresse encore davantage. Sa langue et sa mâchoire développent des mouvements rotatifs et leur coordination est de plus en plus efficace. Les aliments vont être transportés vigoureusement d’une gencive à l’autre, permettant à la salive de bien enrober et transformer l’aliment en une pâte qui sera facile à déglutir. Ses joues et ses lèvres sont de plus en plus toniques et actives ce qui lui permet d’accéder à des aliments plus fermes. Son réflexe nauséeux, grâce à toutes ces expériences alimentaires, est désormais bien en arrière de la bouche, non loin des amygdales. 

Avec ce niveau de maîtrise, bébé peut avoir accès à des aliments nécessitant une mastication encore plus tonique et coordonnée. Ainsi, des aliments plus secs comme des cakes, des boulettes de viande ou des fruits légèrement moins fondants seront mieux mastiqués. 

morceaux de fruits - apprentissage de la mastication

Finalement, offrir des aliments adaptés sur le plan des textures est tout aussi important que sur le plan de la saveur ! 

Votre bébé présente des compétences innées auxquelles vous, parents, pourrez répondre en lui proposant des aliments présentant une texture adaptée ; la stimulation sensorielle offerte par l’aliment va permettre à bébé de développer un panel de réponses motrices qu’il va perfectionner et ajuster à chaque essai alimentaire.


Je m’appelle Anna, je suis maman de 2 petites filles de 8 et 4 ans. J’ai découvert la diversification menée par l’enfant lorsque ma première fille a été en âge de goûter à autre chose qu’à mon lait et, comme pour beaucoup de parents, il m’a manqué des informations et des sites fiables pour pouvoir y trouver les réponses que je cherchais.

Je suis également orthophoniste depuis 12 ans et ma pratique est essentiellement tournée vers le suivi d’enfants présentant des troubles de la communication, du langage et/ou de l’alimentation. 

J’ai ouvert récemment ma page instagram/facebook afin de pouvoir accompagner des familles sur des questions importantes comme l’importance de donner des textures adaptées aux possibilités sensorielles et motrices de bébé (et non des textures calquées sur les petits pots industriels), pour sensibiliser et informer les familles aux questions concernant entre autres le gag reflex, l’oralité alimentaire et verbale. Je propose très régulièrement des « Ateliers DME, mais pas que… » afin d’accompagner les familles autour de toutes ces questions concernant l’alimentation et le développement oro-moteur de leur bébé.

Un commentaire

  • Pauline

    Pour mes bébés de 9 mois qui découvrent les morceaux, j’ai fait pour l’instant des bouchées a la betterave, bien fondantes, c’était super. Ça leur colle un peu aux doigts par contre 😆 . Également des pancakes a la banane. Là, par contre, petite appréhension car ça me paraissait assez compliqué à mastiquer pour un début… plus caoutchouteux que fondant… Mais ils ont super bien géré ! Et dernièrement on a fait des frites de patates douce, c’était top top top ils se sont bien éclatés !
    Merci beaucoup pour l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *