Diversification mixte: purée et finger food

Finger food et purées: la diversification mixte

Donner des purées et des morceaux à manger avec les doigts en même temps, c’est possible? Ces deux modes d’alimentation sont souvent opposés. En diversification classique, on donne des purées à bébé. En DME (diversification menée par l’enfant), on lui propose uniquement des aliments à manger avec les doigts. Mais est-ce possible de mélanger ces deux méthodes de diversification alimentaire? On en parle peu, mais ça s’appelle la diversification mixte. Et c’est ce que j’ai choisi pour mon bébé. Je vous explique comment et pourquoi!

Attention, cet article n’est pas une recommandation sur le type de diversification à adopter. Il évoque une méthode de diversification possible, que j’ai adoptée avec mon enfant: la diversification mixte. Je relate ma propre expérience, mais cela ne convient pas forcément à tous les bébés, ni à tous les parents!

DME: diversification menée par l'enfant

Différentes approches de la diversification

Comment réussir la phase de diversification?
Il n’existe pas une seule façon! Tout dépend de votre bébé, mais aussi de vos choix!
(extrait du Guide nutrition de la naissance à 3 ans, INPES)

Diversification "classique"

Dans l’approche classique de la diversification alimentaire, on commence à proposer à bébé des aliments mixés: purées de légumes et compotes de fruits. C’est alors le parent qui nourrit l’enfant, en lui portant les aliments à la bouche avec une cuillère. Au début de la diversification, bébé n’a pas besoin de mastiquer: les aliments sont lisses, il peut les aspirer et les avaler.

Cette méthode de diversification se fait de manière évolutive, avec généralement 3 phases:

  • à partir de 6 mois (jamais avant 4 mois): début de la diversification, avec des purées lisses.
  • vers 7-9 mois: l’évolution des textures, avec des purées moins lisses, moulinées.
  • vers 9-12 mois: l’introduction de petits morceaux.
L’apprentissage de la mastication se fait donc progressivement avec l’évolution des textures et l’apparition de morceaux.

Diversification Menée par l'Enfant (DME)

Avec la DME, on ne propose pas à bébé des purées ou des compotes, mais des aliments solides (entiers ou morceaux), dès le début de la diversification. L’idée est donc d’introduire une alimentation solide plus précocement que d’habitude, en complément du lait.

La DME est une philosophie, selon laquelle bébé est autonome pour son alimentation. Il choisit ce qu’il veut manger dans son assiette, dans quel ordre, comment, et en quelles quantités. Il ne s’agit donc pas seulement de donner des morceaux, mais de laisser son enfant libre de sa façon de manger!

Pour en savoir plus: La Diversification Menée par l’Enfant (DME).

Diversification mixte: purées et morceaux

L’ajout d’aliments à manger avec les doigts aux premiers aliments complémentaires encourage l’enfant à manger seul dès le début. (Townsend et Pitchford, 2012; Rapley, 2011). 

Dans cette approche de la diversification, les parents offrent à leur bébé des purées, conjointement avec des aliments à manger avec les doigts (« finger food »), dès 6 mois. A la différence de la diversification classique, on n’attend pas les 9-12 mois de bébé pour faire la transition des purées vers les morceaux: ces deux textures sont proposées en parallèle. Mais c’est toujours le parent qui nourrit l’enfant, on ne parle donc pas de DME. 

C’est cette méthode qui est préconisée par l’OMS, qui recommande d’introduire les aliments  à manger avec les doigts dès 6 mois car:

On estime que cette méthode favorise la période cruciale du développement oral et moteur pendant laquelle le nourrisson plus âgé est prêt à toucher la nourriture et à la « mâcher ». (OMS, 1998; Rapley, 2011; Sachs, 2011; Wright, Cameron, Tsiakas et Parkinson, 2011)

Purée de carottes et mouillettes de polenta

Bébé mange des morceaux

Manger des morceaux fait donc partie de la philosophie de la DME. Tandis qu’en diversification classique, il s’agit d’une question d’âge et d’apprentissage: il y a une transition progressive des purées vers les morceaux. Et avec la diversification mixte? 

Les nourrissons transforment les aliments au moyen de quatre actions liées à l’âge : téter, sucer, mâcher et mastiquer. (OMS, 1998)

Selon moi, proposer des aliments à manger avec les doigts dès le début de la diversification, en plus des purées, c’est proposer une variété de textures pour favoriser les différentes actions de transformation des aliments, éveiller la curiosité culinaire de bébé, et lui permettre d’être un peu autonome et manger comme nous, même si on n’adhère pas complètement à la philosophie de la DME. 

La Diversification Mixte

Principaux avantages

En proposant de la finger food à bébé dès 6 mois, on observe des avantages similaires à la DME.

Bébé apprend à distinguer et reconnaitre des aliments qu’on lui propose sous différentes formes. Cela participe à éveiller sa curiosité culinaire, car il peut manipuler et apprivoiser les aliments. Il développe aussi sa motricité fine, car il peut dès 6 mois se saisir de ses aliments pour les porter à la bouche (ce qu’il mettra plus de temps à faire avec une cuillère). 

Mais surtout, cela favorise grandement l’apprentissage de la mastication, ce qui l’aidera à passer plus facilement d’une texture de purée lisse à une texture avec petits morceaux!

Il est important que les parents et les dispensateurs de soins progressent à des aliments ayant une texture grumeleuse. Si l’on retarde l’introduction de textures grumeleuses après l’âge de neuf mois, ceci peut être associé à des difficultés d’alimentation chez l’enfant plus âgé, et pourrait faire en sorte qu’il consomme moins d’aliments nutritifs tels que des légumes et des fruits. (Coulthard, Harris et Emmett, 2009)

Inconvénients

On entend souvent parler du risque de confusion. Lorsqu’un bébé est habitué à être nourri à la cuillère, il aurait tendance à avaler directement les aliments sans les mâcher. Mais ce risque n’est pas documenté, et on trouve à la fois des témoignages de parents qui ont observé cette confusion, et d’autres non (moi, par exemple ;)). Donc, si vous souhaitez proposer à la fois des purées et de la finger food dès 6 mois, vous devez vous assurer que votre bébé mastique bien les aliments solides proposés! Il est important que bébé réussisse bien à faire la distinction entre morceaux et purées.

Quels aliments proposer?

On peut proposer les mêmes aliments qu’en DME (suivez le lien pour des idées): banane, bâtonnets de courgette fondante, pain grillé, lanières d’omelette…

Par exemple, lorsqu’on prépare une purée de courgettes, on peut garder de côté quelques bâtonnets cuits pour les proposer à bébé avant de lui servir sa purée. Au goûter, on lui sert des fruits cuits ou bien mûrs en alternative des compotes. Plutôt que de mélanger le poisson avec la purée, on lui propose à part à manger avec les doigts. (En plus, s’il n’aime pas, il pourra quand même manger la purée!)

Mais on peut aussi proposer à bébé des recettes un peu plus sophistiquées, pour varier des légumes et des fruits natures. Par exemple, essayez des mini flans aux brocolis!

recette de mini flans au brocoli pour bébé

Mon approche de la diversification mixte

Comment en suis-je venue à adopter la diversification mixte pour mon bébé?

Alors qu’on avait déjà commencé la diversification alimentaire avec des purées, bébé voulait attraper notre nourriture et manger comme nous (vers 6 mois). Alors, j’ai commencé à lui faire goûter ce que je mangeais: un morceau de pain, croquer dans ma banane, …

C’est alors que je me suis intéressée à la DME: j’ai découvert qu’il était possible de proposer des morceaux à manger avec les doigts dès le début de la diversification. Mais bébé, habitué aux purées, finissait par s’impatienter avec les morceaux! Je continuais donc à lui donner des purées, mais je gardais souvent des aliments de côté avant de mixer, pour lui proposer à manger avec les doigts. Il commençait par les morceaux, puis on enchainait avec la purées. Petit à petit, il a amélioré sa capacité de mastication pour manger les morceaux. Je lui ai ainsi proposé régulièrement des recettes de repas complets en finger food (mini flans aux brocolis, batons de polenta aux asperges, etc.), en alternant avec des repas avec purée. Aujourd’hui, à 1 an (et 8 dents), il est capable de manger presque comme nous!

C’est ainsi que, naturellement, la diversification mixte s’est installée chez nous. D’ailleurs, je ne connaissais pas ce terme avant de commencer ce blog, je l’ai découvert en voulant partager mon expérience. Je ne pratique pas la DME, mais j’ai donné des morceaux à mon bébé dès 6 mois, en plus des purées. C’est ainsi que j’ai découvert que cette méthode d’introduction d’une alimentation solide s’appelle la diversification mixte! 

Première purée de bébé : la bouche grande ouverte

Un ingrédient commun: l'amour

Mais peu importe la méthode de diversification alimentaire que vous adoptez pour votre enfant, l’amour reste un ingrédient essentiel à sa réussite! Rien n’est figé, et ce n’est pas parce que tout ne se passe pas comme prévu que c’est un échec! Parfois, on voulait proposer des purées mais on est désemparé car bébé n’accepte pas la cuillère, ou on voulait adopter la DME mais bébé s’énerve sur les morceaux… Essayez différentes choses, vous finirez par trouver ce qui vous convient et ce qui convient le mieux à votre bébé. L’important, c’est de faire en sorte que le repas devienne un moment convivial, sans stress. Il faut parfois s’armer de patience, mais on y arrive. Montrez l’exemple, et n’oubliez pas que l’amour est un ingrédient indispensable pour un repas réussi (même si bébé n’a rien mangé 😉 )! 

Vous avez commencé la diversification alimentaire de votre bébé? Comment vous vous y êtes pris? Vous avez déjà essayé de lui proposer des morceaux façon « finger food »?

J’aimerais beaucoup avoir vos retours d’expérience, car le sujet de la diversification mixte est très peu documenté. Et surtout, n’hésitez pas à poser vos questions sur le sujet!

4 commentaires

  • Sandra

    Génial ! Et dire que j’ai « inventé » cette idée hier sans savoir tout ça 😂
    Obligés de diversifier au plus tôt pour un RGO on attaque les purées lisses à 4 mois mais j’etais un peu frustrée de passer à côté de la DME que je trouve intéressante
    J’imaginais déjà proposer quand même des textures souples et morceaux à 6 mois ! Me voilà rassurée par ton article 😁
    Bon évidemment je garde en tête que c’est bébé qui décidera de tout ça…mais au moins on tente des trucs !! Merci d’aborder ce sujet
    Bonne journée

  • Eve

    Bonjour
    Merci pour l’article qui correspond bien à mes questions du moment. Un bébé de 10 mois et je ne sais pas trop comment introduire les morceaux à part le pain, quelques fruits,… J’aime beaucoup l’approche même si un peu tard pour moi. Petite question comment faites vous pour donner les aliments à bébé quand ils ont besoin d’être dans une assiette ? Moi il cherche uniquement à retourner l’assiette. Et normal je suppose que les premiers essais de nourriture solide style haricot vert, pommes de terre,.. Il croque un peu et ensuite attend sa purée…

    • Clémence

      Bonjour Eve, merci pour votre commentaire.
      Pour votre question sur l’assiette, il existe des assiettes avec une ventouse en dessous pour empêcher bébé de la retourner 😉 Sinon, j’ai souvent présenté les aliments directement sur la tablette de sa chaise haute, pas de retournement possible. Ou alors, je tiens l’assiette!
      Pour les essais d’aliments solides, ça dépend tellement des bébés, mais si il s’attend toujours à avoir une purée, voici ce que vous pouvez tester: proposer au début du repas les haricots verts / pomme de terre en morceaux. S’il n’en veut pas, continuer le repas avec une purée de ces mêmes aliments. Et après la purée, proposer à nouveau les morceaux. Inutile de le forcer à manger les morceaux, l’important c’est de les proposer. Laissez le jouer un peu avec 🙂 A force, il devrait s’y habituer!
      Et en période « dentaire », il va peut-être même les préférer! 😮 (c’est le cas de mon bébé en ce moment, les molaires poussent et il veut mastiquer, la purée ne l’intéresse pas!)

  • Alice

    Bonjour Clémence,
    Je suis ravie de lire cet article ! Diététicienne j’anime des ateliers et formations sur la DME et la question de pouvoir offrir une diversification classique et des morceaux m’est souvent posée. Oui, pour moi aussi tout est une question de cœur, il n’y a pas à opposer des pratiques mais à offrir à l’enfant un environnement serein pour qu’il puisse découvrir la magie des aliments à son rythme. Chaque aventure dans la diversification alimentaire est différente et c’est bien ce que nous devrions comprendre, ce que les structures d’accueil devraient entendre et surtout ce que le corps médical devrait enfin accepter ! Merci pour cet article et ce partage.
    Alice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *